Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2020

J'ai démoli mon théâtre, j'en fais des chambres à coucher et à repasser le linge

... On ne rigole plus en choeur ! Verboten ! Fichu Covid-19 ...

juin | 2019 | Emma

 

 

 

« A Louis-François-Armand du Plessis, duc de Richelieu

21è janvier 1765 , à Ferney

Mon héros, si vous prenez goût à l'empereur Julien 1, j'aurai l'honneur de vous envoyer quelque infamie de cette espèce pour éprouver votre foi, et pour l'affermir .

Je suis dans mon lit depuis un mois, fort peu instruit de ce qui se passe dans ce monde-ci et dans l'autre . La faiblesse du corps diminue toutes les passions de l'âme . Je ne me sens aucun zèle pour le tripot de la Comédie-Française . Je sens que si j'étais jeune j'aurais beaucoup de goût pour celui de l'Opéra-Comique . On y danse, on y chante, on y dit des ordures . Tous les contes de La Fontaine y sont mis sur la scène, et on m’assure qu'on y jouera incessamment Le Portier des Chartreux 2 mis en vers par l'abbé Grisel .

Vous croyez bien, monsieur le maréchal, que je ne serai pas assez imbécile pour disputer contre vous sur la tracasserie concernant les dignités de la troupe du faubourg Saint-Germain . Si j’étais un malavisé et un opiniâtre, je vous dirais que votre lettre du 17è septembre qui me donnait toute permission, était une réponse à mes requêtes 3. Je vous dirais que ces requêtes étaient fondées sur des représentations du tripot même , et que je vous jurerais que Parme et Plaisance 4 n'y avaient aucune part . Mais Dieu me garde d'oser disputer avec vous : vous auriez trop d'avantage, non seulement comme mon héros et comme mon premier gentilhomme de la chambre, mais comme un homme sain, frais, gaillard et dispos, vis-à-vis d'un vieux quinze-vingt malade, qui radote dans son lit au pied des Alpes .

Le chevalier de Boufflers est une des singulières créatures qui soient au monde ; il peint en pastel fort joliment ; tantôt il monte à cheval tout seul à cinq heures du matin, et s'en va peindre des femmes à Lausanne ; il exploite ses modèles 5 ; de là il court en faire autant à Genève, et de là il revient chez moi se reposer des fatigues qu'il a essuyées avec des huguenotes .

J'aurai l'honneur de vous dire que je suis si dégoûté des tripots que je me suis défait du mien . J'ai démoli mon théâtre, j'en fais des chambres à coucher et à repasser le linge . Je me suis trouvé si vieux que je renonce aux vanités du monde . Il ne me manque plus que de me faire dévot pour mourir avec toutes les bienséances possibles 6. J'ai chez moi, comme vous savez je pense, un jésuite à qui on a ôté ses pouvoirs dès qu'on a su qu'il était dans mon profane taudis 7. Son évêque savoyard est un homme malavisé, car il risque de me faire mourir sans confession, malheur dont je ne me consolerais jamais . En attendant , je me prosterne devant vous . »

3 Lettre non connue .

4 D'Argental .

6 Ce passage s'avèrera finalement être moins une plaisanterie que ne le croit V* .

7 Il est suspendu a divinis, c'est-à-dire qu'il ne peut conférer les sacrements .

Écrire un commentaire