Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2020

je ne m’occupe qu’à planter des arbres dont je ne verrai pas l’ombrage ; j’ai trouvé que c’était là le sûr moyen de travailler pour la postérité

...

 

Voltaire plantomane - Jean Huber (1721-1786)

Merci pour l'allée de charmilles, chère à Mam'zelle Wagnière et moi

 

 

« A Jacques-Annibal Claret de La Tourrette de Fleurieu 1

21 janvier 1765, au château de Ferney

Monsieur,

Je vous supplie de vouloir bien présenter mes respects à l’Académie 2 ; j’y ajoute mes regrets de n’avoir pu assister à ses séances depuis dix ans : mais un vieux malade ne peut guère se transplanter. Si vous êtes mon doyen académique, je crois que j’ai l’honneur d’être le vôtre dans l’ordre de la nature. Je crois qu’elle vous a mieux traité que moi : vous écrivez de votre main, et c’est ce que je ne puis faire. Vous voyez toute votre aimable famille prospérer sous vos yeux, et moi je n’ai pas l’honneur d’avoir des enfants . Mme Denis, qui m’en tient lieu, vous fait les plus sincères compliments.

Il y a bien des fautes dans le Corneille que j’ai eu l’honneur de présenter à l’Académie. Cet ouvrage aurait dû être imprimé à Lyon plutôt qu’à Genève. Corneille aurait été une des meilleures étoffes de vos manufactures . Elle durera, quoique ancienne, et quoique j’y aie mis une bordure. Pour moi, je ne m’occupe qu’à planter des arbres dont je ne verrai pas l’ombrage ; j’ai trouvé que c’était là le sûr moyen de travailler pour la postérité.

J’ai eu l’honneur de voir quelquefois messieurs vos fils dans la petite chaumière que j’ai bâtie, et dans les petites allées que j’ai alignées. Mon bonheur eût été complet si j’y avais vu le père.

J’ai l’honneur d’être très respectueusement,

monsieur,

votre très humble etc.

Voltaire. »

 

 

 

1 Ancien commandant et prévôt des marchands de Lyon, comme il est noté dans les éditions précédentes . Voir : http://s.claretdefleurieu.free.fr/Jacques%20Annibal.htm

2 Académie de Lyon .

Commentaires

Bonjour Mister James,

Merci de ce petit clin d'oeil le jour où je réapparais sur le Net.

Oui, je me rappelle de ces charmantes promenades dans l'allée des Charmilles que nous faisions ensemble lorsque nous étions encore libres de déambuler sous les arbres que notre ami Voltaire avait planté.

J'espère que vous allez bien. Je pense bien à vous et je vous embrasse.

Love Voltaire

Écrit par : lovevoltaire | 04/04/2020

Répondre à ce commentaire

Ouf ! enfin ...
S'il est des jours heureux dans ma vie, celui de votre retour en est un remarquable . Votre absence a été une source d'inquiétude et de peine ; et seule la promesse que je vous avais faite de poursuivre ce blog voltairien m'a tenue à l'oeuvre .
Limité dans l'espace, mais pas dans les sentiments, je reste fidèlement attaché à vous et je vous embrasse de tout coeur .

Écrit par : James | 06/04/2020

Écrire un commentaire