Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2019

il n’y en ait pas un qui s’empresse à porter au moins un peu d’eau quand il voit la maison de ses voisins en flammes. La sienne sera bientôt embrasée, et alors il ne sera plus temps de chercher du secours

... Voltaire a peut-être inspiré Jacques Chirac quand il disait "La maison brûle et nous regardons ailleurs !", paroles qui doivent être suivies d'effets, et qui ne le sont que rarement .

https://www.dailymotion.com/video/x7lqyto

Résultat de recherche d'images pour "notre maison brûle et nous regardons ailleurs"

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

15è octobre 1764

J’ai parcouru, mon cher frère, la critique   des sept volumes de l’Encyclopédie 1. Je voudrais bien savoir qui sont les gadouards 2 qui se sont efforcés de vider le privé d’un vaste palais dans lequel ils ne peuvent être reçus . Je leur appliquerai ce que l’électeur palatin me faisait l’honneur de m’écrire au sujet de maître Aliboron , Tel qui critique l’église de Saint-Pierre de Rome n’est pas en état de dessiner une église de village 3Belles paroles, et bien sensées, et qui prouvent que la raison a encore des protecteurs dans ce monde.

Je crois que le public ne se souciera guère qu’une des îles Mariannes s’appelle Agrignon ou Agrigan, ni qu’il faille prononcer Barassa ou Bossera . Mais je crains que les ennemis de la philosophie ne regardent cette critique comme un triomphe pour eux.

Je suis surtout indigné de la manière dont on traite M. d’Alembert, pages 172 et 178 4.

Pour M. Diderot, il est maltraité dans tout l’ouvrage. Ce qu’il y a de pis, c’est que ces misérables sonnent le tocsin. Ils sont bien moins critiques que délateurs ; ils rappellent, à la fin du livre, quatre articles des arrêts du Conseil et du parlement contre l’Encyclopédie . Ils ressemblent à des inquisiteurs qui livrent des philosophes au bras séculier. Voilà donc la persécution visiblement établie ; et si on ne rend pas ces satellites de l’envie aussi odieux et aussi méprisables qu’ils doivent l’être, les pauvres amis de la raison courent grand risque. Je ne conçois pas que, parmi tant de gens de lettres qui ont tous le même intérêt, il n’y en ait pas un qui s’empresse à porter au moins un peu d’eau quand il voit la maison de ses voisins en flammes. La sienne sera bientôt embrasée, et alors il ne sera plus temps de chercher du secours.

Je voudrais bien que M. d’Alembert suspendît pour quelques jours ses autres occupations, et que, sans se faire connaître, sans se compromettre, il fît, selon son usage, quelque ouvrage agréable et utile, dans lequel il daignerait faire voir en passant l’insolence, la mauvaise foi et la petitesse de ces messieurs. Il est comme Achille qui a quitté le camp des Grecs ; mais il est temps qu’il s’arme et qu’il reprenne sa lance, je l’en prie comme le bon homme Phœnix 5, et je vous prie de vous joindre à moi.

Il est assez triste que le Dictionnaire philosophique paraisse dans ce temps-ci, et il est bien essentiel qu’on sache que je n’ai nulle part à cet ouvrage, dont la plupart des articles sont faits par des gens d’une autre religion et d’un autre pays.

Avez-vous à Paris la traduction du plaidoyer de l’empereur Julien contre les Galiléens, par le marquis d’Argens 6? Il serait à souhaiter que tous les fidèles eussent ce bréviaire dans leur poche. Adieu, mon cher frère, recommandez-moi aux prières des fidèles, et surtout écr. l’inf. »

2Mot en usage dans la région lyonnaise pour vidangeurs .

3 La citation de cette lettre de l’Électeur palatin, du 1er octobre 1764, est exacte, à la modification du temps des verbes près .

4 Page 172, l'auteur des Lettres sur l'Encyclopédie préfère les Mélanges d'histoire et de littérature de Vigneul-Marville (pseudonyme de Bonaventure d'Argonne) aux Mélanges de d'Alembert ; à la page 178, il accuse d’Alembert d'avoir suggéré que les pasteurs de Genève qui avaient fait brûler Servet méritaient de l'être au même titre que lui . 

Voir : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8626481s/f7.image

et : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bonaventure_d%27Argonne

et : https://classiques-garnier.com/export/html/melanges-de-litterature-d-histoire-et-de-philosophie-avertissement.html?displaymode=full

5 Iliade, IX, 424, d'Homère .Voir Phoinix dans : https://mediterranees.net/mythes/troie/iliade/chant9.html

6 Défense du paganisme par l'empereur Julien, en grec et en français, avec des dissertations et des notes pour servir d'éclaircissement au texte et pour en réfuter les erreurs, par M. le marquis d'Argens. V* publia lui-même une nouvelle édition de ce texte sous le titre plus explicite de Discours de l'empereur Julien contre les chrétiens, 1768.

Voir : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k61992d.texteImage

et : https://fr.wikisource.org/wiki/Discours_de_l%E2%80%99empereur_Julien/%C3%89dition_Garnier

Écrire un commentaire