Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2020

Il doit être très sûr que je n'enverrai point à Paris la Destruction

... Plein de bonne volonté, je ne sors quasiment plus et toujours masqué, alors comment se fait-il que je sois encore jugé dangereux, confiné dans le rouge ?

 

 

« A Gabriel Cramer

[vers le 4 mars 1765]

J'envoie à mon cher Gabriel la lettre de Protagoras 1, je le prie de me la renvoyer chez l'ami Souchay . Il doit être très sûr que je n'enverrai point à Paris la Destruction ; et il doit être encore très sûr que la Destruction édifiera beaucoup . En vérité, c'est un joli ouvrage .

Quand j'aurai les journaux de Schurler 2 ou l'équivalent je me mettrai bien sérieusement à griffonner pour frère Gabriel . »

1 Lettre de d'Alembert du 27 février 1765 dans laquelle celui-ci demande notamment qu'on lui fasse relier deux exemplaires de la Destruction des jésuites, l'un « en veau tout simple », l'autre »en maroquin doré sur tranche » à l'intention du roi de Prusse et de Catt, secrétaire des commandements de Frédéric II .Voir : http://dalembert.academie-sciences.fr/Correspondance/oeuvres.php?Exp_lettre=Voltaire

Écrire un commentaire