Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2020

Il faut bien peu de chose aux grands de ce monde pour inspirer l’amour ou la haine

... https://www.youtube.com/watch?v=T02HJFNLaLQ

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

16è avril 1765

Il est donc enfin décidé, mon cher frère, que le roi daignera donner un dédommagement à notre veuve. Je vous assure qu’il aura l’intérêt de son argent en bénédictions. Un roi fait ce qu’il veut des cœurs : tous les protestants sont prêts à mourir pour son service. Il faut bien peu de chose aux grands de ce monde pour inspirer l’amour ou la haine. Je ne suis pas assez au fait des affaires pour décider sur la prise a partie ; mais si cette prise réussissait, ce serait un terrible coup. Je ne crois pas qu’il y en ait d’exemple depuis le massacre de Cabrières et de Mérindol ; mais cette cruelle affaire était bien d’un autre genre : il s’agissait de l’abus sanguinaire des ordres du roi, de dix-huit villages mis en cendres, et de huit à neuf mille sujets égorgés. Tantum religio potuit suadere malorum !1 Je m’unis à vous plus que jamais dans la sainte tolérance. Écr. l’inf. »

1 Tant la religion a pu inspirer de crimes , Lucrèce, De natura rerum, I, 101 ( voir : http://remacle.org/bloodwolf/philosophes/Lucrece/livre1a.htm ).

V* fait allusion à des évènements datant du règne de François Ier ; voir lettre du 20 avril 1765 à Dupont : https://fr.wikisource.org/wiki/Correspondance_de_Voltaire/1765/Lettre_5994

et : https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_M%C3%A9rindol

Écrire un commentaire