Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2021

Il y a des impostures qu'on doit mépriser, il y en a d'autres qu'il faut détruire

... Absolument .

Au royaume des imposteurs - L'influx

Quelques exemples : http://www.linflux.com/monde-societe/histoire/au-royaume-des-imposteurs/

 

 

« A Pierre Lullin

Au château de Ferney 25è janvier 1766 1

Monsieur,

Je suis obligé de vous informer de la calomnie que le sieur Rousseau a répandue dans Paris . Il a persuadé aux personnes les plus considérables du royaume que j'avais engagé le Conseil à le condamner, et que la résolution en avait été prise chez moi, et que c’est la première cause des divisions de Genève.

Cette imposture est aussi injurieuse pour le Conseil que pour moi-même . Il serait absurde qu'il eut consulté un étranger . Je n'ai certainement ni parlé, ni fait parler sur cette aventure, à aucun des membres de ce corps respectable . Cette imputation, d'ailleurs, est bien contraire à mon caractère .

Je vous supplie, monsieur, de lire ma lettre au Conseil 2, votre réponse suffira pour confondre une si infâme calomnie , elle dure depuis trop longtemps . Il y a des impostures qu'on doit mépriser, il y en a d'autres qu'il faut détruire . J'attends de vous cette justice .

J'ai l'honneur d'être avec respect

monsieur

votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire. »

1 D'après l'édition « Lettres inédites pur servir à l'histoire religieuse du XVIIIè siècle », La Réformation au XIXè siècle, 26 février 1846 .

2 Ce qui fut fait le jour même ainsi que le notent les archives de l’État de Genève, CCLXVI .

Écrire un commentaire