Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2022

vieilles fêtes oubliées qui plaisent fort peu le même jour qu'on les donne, qui affadissent le lendemain

... Au soir du premier tour ce dimanche !

 

 

« A Gabriel Cramer

[3 janvier 1767] 1

Voilà, monsieur Caro, des choses intéressantes qui vous fourniront un joli tome bien complet, et meilleur 2 que de vieilles fêtes oubliées ( qui plaisent fort peu le même jour qu'on les donne, qui affadissent le lendemain ; et qu'on ne peut jamais lire [ )].

Tâchez de me trouver un correcteur d'imprimerie, car je pars, après avoir été douze ans votre premier garçon .

Je suis d'ailleurs un très mauvais réviseur de feuilles . Je vous recommande instamment l’ouvrage de M. d'Alembert .

Je vous ai envoyé hier par un domestique, à 4 heures du soir, un errata des Scythes qui est immense avec les deux cartons nécessaires . Dans l'un il y avait un vers oublié, et dans l'autre quatre . Il y a des pages qui ne sont point numérotées, d'autres qui le sont mal .

Je vous embrasse de tout mon cœur . »

1 Cette lettre et la suivante est datée par référence à la visite de Beauteville à Soleure ; voir lettre du 5 janvier 1767 à d'Argental : http://www.monsieurdevoltaire.com/2015/04/correspondance-annee-1767-partie-3.html

2 L'édition Besterman porte et le meilleur, qui ne donne pas de sens satisfaisant ; au reste il est difficile de dire ce que sont les « vielles fêtes oubliées » .

Écrire un commentaire