Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2022

Je crains qu'elle ne finisse, parce qu'elle peut finir tristement

... Hélas oui, Miss-Tic ne vit plus que par son oeuvre géniale : https://www.pariszigzag.fr/paris-au-quotidien/miss-tic-sa...

Miss Tic

A voir sans tarder, remarquable  : http://missticinparis.com/

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

30è janvier 1767

Nous sommes délivrés de la famine, mon cher ami, par les bontés de M. le duc de Choiseul .

J'ai tellement refondu Les Scythes que l'édition de Cramer ne peut plus servir à rien, et qu'il faut en faire une autre . Voici la préface en attendant la pièce . J'ai été bien aise de rendre un témoignage public à Tonpla 1 . Ce n'est pas que je sois content de lui . On dit qu'il laisse élever sa fille dans des principes qu'il déteste . C'est Orosmade qui livre ses enfants à Arimane . Ce péché contre nature est horrible . Je me flatte qu'il sèvrera enfin un enfant qu'il a laissé nourrir du lait des furies .

L'affaire de la Doiret nous donne toujours de vives inquiétudes . Je crains qu'elle ne finisse, parce qu'elle peut finir tristement . Je reste dans mon lit, en attendant que j'aie des montagnes de neiges et de glaces à traverser .

Je vous embrasse du fond de mon cœur , È L. »

1 Hommage rendu à Diderot par V* dans la préface des Scythes : http://théâtre-documentation.com/content/les-scythes-voltaire#_ftn1

Écrire un commentaire