Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2016

Je ne vous demande du vin monsieur qu'en cas que vous en ayez de semblable à celui que vous m'avez envoyé les premières années

... De ce Beaujolais nouveau dont une bouteille -oubliée trois ans dans ma cave-  voulu vieillir bien, au point de passer pour un bon Bourgogne au goût de mes invités . Las, ne reste que cet excellent souvenir, et , au fond , ce n'est pas rien .

Vivent les vins nouveaux ! ils ont le mérite d'encourager à se réunir en bonne compagnie , sans modération .

A propos de vin , extrait du  poème Comme, de Robert Desnos :

Poème, je vous demande un peu?
Poème? je vous demande un peu de confiture, encore un peu de gigot
Encore un petit verre de vin
Pour nous mettre en train...
Poème, je ne vous demande pas l'heure qu'il est
Poème, je ne vous demande pas si votre beau père est poilu comme un sapeur
 

 

« A Antoine-Jean-Gabriel Le Bault

Conseiller de Grand-chambre

à Dijon

A Ferney 12 novembre 1761 1

Je ne vous demande du vin monsieur qu'en cas que vous en ayez de semblable à celui que vous m'avez envoyé les premières années . À mon âge le bon vin vaut mieux que M. Tronchin . Il y a près de deux ans que je bois du vinaigre, et le président De Brosses n'y met pas de sucre . Je suis devenu délicat mais pauvre . Je me recommande monsieur à votre goût et à votre compassion .

Je vous demande en grâce de vouloir bien me procurer deux mille barbues 2, c'est le mot je crois, de ceps bourguignons . Le tout m'arriverait par les mêmes voitures . Tout ce que je reçois de Bourgogne me fait grand plaisir excepté les exploits du président De Brosses . Il veut vendre cher ses fagots . Tâchez monsieur de me vendre bon marché votre vin dont je fais plus de cas 3 que de cette grande forêt de quarante arpents de la magnifique terre du président . Je sais qu'il y a vin et vin , comme il y a fagots et fagots . C’est du bon que je demande . Il serait doux d'avoir l'honneur de le boire avec vous et que ce terrible président n'y mît point d'absinthe . Il fait d’étranges hypothèses ; il suppose des ventes ; et il argumente a falso supponente 4. Vous ne m'avez pas répondu, monsieur, sur l'arbitrage que je proposais . Aussi je n'en demande plus, et je le tiens condamné dans le cœur de tous ses confrères . Quod erat demonstrandum .5

J'ai l'honneur d'être très respectueusement

monsieur

votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire . »

1 Le Bault a ajouté sur le manuscrit : « Répondu le 28 novembre, offert du Rully soutiré à 200 livres et promis de lui envoyer les 2000 [pieds] de chapons. »

2 Il s'agit d'un mot dialectal signifiant plant de vigne ; pour sa part Le Bault parle de chapons .

3 V* semble avoir écrit d'abord fagots, mot en partie gratté, ce qui est très rare dans ses manuscrits .

4 A partir de fausses suppositions .

5 Ce qui était à démontrer .

 

Écrire un commentaire