Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2016

Il est étrange combien de matériaux j'avais rassemblés pour ne m'en point servir, quel amas de détails inutiles, qu'elle foule de mémoires de particuliers qui ne parlaient que d’eux-mêmes, ... et enfin quelle foule d'erreurs et de calomnies ...

... Non, mais je rêve ?...

Viens-je de lire une déclaration avec un peu de réalisme dans un discours d'homme politique se présentant aux électeurs, la proportion de détails inutiles, erreurs et calomnies variant évidemment selon l'honnêteté, et la mauvaise foi, des candidats ?

... Réveil en sursaut .

La langue de bois reste imputrescible ...

 Afficher l'image d'origine

http://meteopolitique.com/fiches/langue_bois/Humour/index...

 

 

 

« A Ivan Ivanovitch Schouvalov

A Ferney 18 novembre 1761 

Monsieur, j'ai l'honneur de vous envoyer encore l'essai d'un chapitre sur la guerre de Perse . Votre Excellence doit avoir entre les mains les essais concernant la catastrophe du csarovits, les lois, le commerce, l’église, la paix glorieuse avec la Suède .

Il me semble qu'il n'en faudra qu'un sur les affaires intérieures jusqu'à la mort de Pierre le Grand .

Je suivrai exactement vos instructions tant pour ce second volume que pour le premier et dès que j'aurai reçu vos réflexions et vos ordres sur les nouveaux chapitres, je les travaillerai avec d'autant plus de soin que je serai sûr de ne point errer .

Il est étrange combien de matériaux j'avais rassemblés pour ne m'en point servir, quel amas de détails inutiles, qu'elle foule de mémoires de particuliers qui ne parlaient que d’eux-mêmes, au lieu de parler de Pierre le Grand , et enfin quelle foule d'erreurs et de calomnies m'est tombée entre les mains .

J'espère avant qu'il soit peu compléter tout l'ouvrage, et qu'avant Pâques tout sera conforme à vos désirs . J'ai donné la préférence au plus grand des Pierre sur notre Pierre Corneille, et je vous la donne dans mon cœur sur tous les mécènes de l'Europe .

J'ai l'honneur d'être avec le plus tendre respect

monsieur

de Votre Excellence

le très humble et très obéissant serviteur

Voltaire . »

 

Écrire un commentaire