Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2017

Je ne vous ai point remercié mon cher ami de toutes vos attentions

... Aussi , je tiens à vous remercier publiquement pour cette nouvelle attention envers les automobilistes, - caste des taillables et corvéables à merci,- et envers les chomeurs et les Uberisés qui vont avoir un nouveau job (égal à celui des conducteurs de moto-crottes) : chauffeur de voiture radar-tirelire . Il va devenir difficile de conduire, un oeil sur le tachymètre (NDLR - James se la pète un peu avec des termes techniques ) et l'autre sur le rétroviseur, avantage à ceux qui ont un strabisme divergent . Nous sommes sur le chemin des polices privées pour nantis, prochaine étape du désistement public . A suivre .

 

http://storage.canalblog.com/26/88/1063110/100848518_o.jpg

 

 

 

 

« A François de Chennevières

De Ferney du 14 mars [1762] 1

Je ne vous ai point remercié mon cher ami de toutes vos attentions ; nous avons été occupés à jouer la comédie . Il a fallu faire le théâtre, la pièce et les acteurs . J'en excepte Mme Denis que la nature a fait une excellente actrice . Mlle Corneille l'est devenue . Je ne m'étais pas attendu qu'elle développerait un talent si marqué . Elle dit des vers, comme son oncle les faisait . Nous avons un théâtre digne d'elle, mieux entendu, mieux orné, plus éclairé que celui de Paris ; et ce qui est fort extraordinaire, nous avons un auditoire composé de très bons juges . Il y a beaucoup d'esprit dans l'enceinte de nos montagnes, et point de cabales ; on ne vient à notre spectacle que pour avoir du plaisir ; que ne pouvons-nous jouir de celui de vous y avoir . Je vous embrasse, etc. »

1 Pour l'année, voir la référence à Mlle Corneille dans la lettre du même jour à Thibouville : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2017/02/24/les-anges-ni-vous-ni-moi-ne-connaissaient-la-piece-il-y-a-qu-5914624.html

 

 

 

 

Écrire un commentaire