Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/08/2017

Ce ne sera pas la peine dorénavant que je vous fatigue de billets pour les paiements du mois

... Voilà ce qui serait agréable à lire venant de son propriétaire et de son percepteur !

 Résultat de recherche d'images pour "pour les paiements du mois humour"

 

 

« A Ami Camp, Banquier

à Lyon

Ferney 25è septembre 1762

Je suis un peu malade, monsieur, je ne peux avoir l'honneur de vous écrire de ma main . Je vous prie de ne point payer le sieur Defranc dont je n'ai pas reçu le dernier envoi, quoiqu'il y ait près d'un mois qu'il dise me l'avoir expédié .

Je me flatte que vous avez reçu les deux mille deux cents livres de M. de Laleu . Ce ne sera pas la peine dorénavant que je vous fatigue de billets pour les paiements du mois . Il sera mieux que M. de Laleu paie tous les premiers du mois à votre ordre, sans avoir besoin de nouveaux mandats .

Je vous suis bien obligé des nouvelles que vous m'avez données de M. de Richelieu ; il se réjouit sans doute à Lyon, car il ne m'a point encore fait avertir du jour qu'il doit venir à Ferney . Portez-vous mieux que moi, vous n'aurez pas de peine à y parvenir . J'ai l'honneur d'être de tout mon cœur, monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire. »

Écrire un commentaire