Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2018

le public, qui a plus de curiosité que de bon goût, veut recueillir les sottises comme les bons ouvrages

... That's true !

Il est aussi capable d'élire un Trump comme un Erdogan : wrong way ! dead end !

 

 

« Au comte Sarbeti

Au château de Ferney

en Bourgogne [juin-juillet 1763]1

Monsieur,

Je suis vieux, malade, surchargé d'inutiles travaux, voilà trois excuses de n'avoir pas répondu plus tôt à la lettre dont vous m'honorez . Je les trouve toutes trois assez désagréables, m'accommodant comme je peux des désagréments de la vieillesse et point du tout de ceux de la vieillesse de Corneille, qu'il faut pourtant faire imprimer, parce que le public, qui a plus de curiosité que de bon goût, veut recueillir les sottises comme les bons ouvrages . Je vois, monsieur, que vous aimez la vérité . Vous ne pardonnerez sans doute à mes talents, que parce que vous avez vu combien cette vérité m'est chère . J'espère que vous en trouverez quelques-unes dans la nouvelle édition de mon Essai sur l'histoire générale . J'avais ébauché le genre humain, je me flatte à présent de l'avoir peint .

Je crois qu'en effet MM. Cramer libraires donneront un volume séparé de ces additions . Je leur laisse absolument tout le soin de la typographie auquel je n'ai nul intérêt . Le mien est de dire la vérité autant qu'il est en moi . Ma récompense est le suffrage des hommes de votre mérite .

Je suis , avec les sentiments les plus respectueux etc. 2»

1 D'après l'édition Lettres de M. de Voltaire à ses amis du Parnasse, 1766 ; le texte est certainement corrompu ; de même la date qui y est assignée à la lettre « le 13 août 1762 » ce qui n'est pas possible ; voir les « additions » . La lettre à laquelle répond V* n'est pas connue . Voir : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3122725.image

2 Une telle formule étonne sous la plume de V*.

Écrire un commentaire