Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2018

Je m'en tiendrai à celle là, ou il n'y en aura point du tout .

... Telle est la conclusion du gouvernement,  après sa récente décision de sursoir à l'exécution des projets de lois  qui ont soulevé la colère .

Gilets jaunes et tous concitoyens, n'ayons aucune illusion, nous paierons "intérêts et capital" . La non violence d'un Gandhi n'a pas cours au pays qui a vu sévir Collot d'Herbois, Fouché, Lazare Carnot et autres vrais terroristes à côté desquels Robespierre fait figure de tendre . Combien de temps faudra-t-il pour qu'enfin on comprenne que la colère populaire actuelle n'est qu'une folie et que ceux qui l'entretiennent sont des malfaisants et des profiteurs ?

 

 

« A Gabriel Cramer

Jeudi [8 décembre 1763 ?] 1

Demain j'enverrai à monsieur caro le reste de l'errata .

Je le prie de m'envoyer une dédicace à l'Académie afin qu'elle lui soit présentée avant qu'elle soit publique . Je m'en tiendrai à celle là, ou il n'y en aura point du tout .

M. le duc de Choiseul est très content de la Tolérance ainsi que tous ceux qui l'ont lue . Je ne conçois pas pourquoi votre cheval de Lyon rue 2.

Souvenez-vous je vous en supplie de Madianite 3.

1 V* a d'abord écrit vendredi .

2 Ce « cheval » est l'ami de d'Alembert, Claude Bourgelat, vétérinaire et adjudicataire de la ferme des fiacres de Lyon ; voir lettre du 13 décembre 1763 à d'Alembert : « P.S. Vous remarquerez que, si vous n'avez pas de Tolérance, c'est la faute de votre ami Bourgelat qui, dans son hippomanie, a rué contre les Cramer . Ces Cramer […] n'ont pu obtenir de lui qu'il laissât passer les ballots par Lyon . […] Le grand écuyer Bourgelat s'est en cela conduit comme un fiacre . »

Écrire un commentaire