Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2019

I deserve the praise he was pleas'd to bestow upon me, when he said I am a lover of truth / je mérite l’éloge qu’il a pris plaisir à faire de moi quand il a dit que j’étais amant de la vérité

...

 

« Au journal « The Monthly Review » 1

I do return the most sincere thanks to the generous author of the Monthly review ; he has told what I would be, rather than what I am .

Yet I must own I deserve the praise he was pleas'd to bestow upon me, when he said I am a lover of truth . My passion for truth and freedom has kindled the benevolence of a free writer who gives letters of naturality to a frenchman.

I am with a due gratitude

his most humble sr

Voltaire. 2

Au château de Ferney, 14 octobre 1764. »

1 V* a noté sur le manuscrit : « Pour faire rendre à M. *** auteur du Monthly Review ». Cette revue a, dans son numéro de mars 1764, publié un long compte-rendu de la traduction anglaise de l'Histoire de l'Empire de Russie […] dont les premiers paragraphes, notamment, sont extrêmement élogieux pour V* historien . Le numéro de mars 1765 accusa réception de la lettre reçue, en assurant que V* n'avait nullement à être reconnaissant pour des éloges dus à son seul mérite .

2 Je retourne au généreux auteur du Monthly Review les plus sincères remerciements ; il a plutôt dit ce que je devrais être que ce que je suis . Pourtant je dois reconnaître que je mérite l’éloge qu’il a pris plaisir à faire de moi quand il a dit que j’étais amant de la vérité . Ma passion de la vérité et de la liberté a excité la bienveillance d'un écrivain libre qui donne des lettres de naturalisation à un Français . Je suis, avec la gratitude que je lui dois, son très humble serviteur . »

 

 

« A Paul Vaillant

Ferney, 14 octobre 1764 1

I do entreat mr Vaillant to be so kind as to send this little brief to the author of the Monthly Review, whom I have not the honour to know but to whom I am must oblig'd . I am mr Vaillant's humb. obed. servt. 2

Voltaire. »

1 Le manuscrit fut acheté par Maggs chez Sotheby le 2 avril 1928 .

2 Je supplie M. Vaillant d'être assez aimable pour envoyer cette petite lettre à l'auteur du Monthly review que je n’ai pas l'honneur de connaître, mais auquel je suis très obligé . Je suis de M. Vaillant le très humble et très obéissant serviteur.

Écrire un commentaire