Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2020

Les choses se tournent bien différemment dans les têtes des hommes ; il y a l'infini entre celui qui a lu avec fruit, et celui qui n'a rien lu . Le premier foule à ses pieds les préjugés, et le second en est la victime

... Lis-tu ? Comprends-tu ce que tu lis ?

Résultat de recherche d'images pour "fouler les préjugés aux pieds""

Rien n'est trop grand  pour fouler les préjugés aux pieds !

C'est le pied, dit Prune Nourry [http://www.prunenourry.com/fr]

 

 

« A François Achard Joumard Tison, marquis d'Argence

au château de Dirac

près d'Angoulême

Je vois, mon cher philosophe, que vous avez perdu un adepte qui sera difficile à remplacer . Ce que vous me mandez de lui et le petit billet qu'il écrivit avant sa mort , me donnent bien des regrets . On dit que vous avez aussi perdu monsieur votre père 1 . Il était d'un âge à ne devoir s'attendre à vivre plus longtemps . Il n'aura pas sans doute écrit un billet semblable à celui de votre ami . Les choses se tournent bien différemment dans les têtes des hommes ; il y a l'infini entre celui qui a lu avec fruit, et celui qui n'a rien lu . Le premier foule à ses pieds les préjugés, et le second en est la victime . Songez à rétablir votre santé . Pour peu que vous joigniez la sobriété à vos autres mérites, vous n'aurez pas plus besoin des médecins du corps que de ceux de l'âme . Je vous embrasse de tout mon cœur, je vous serai attaché pour le reste de ma vie qui ne peut être bien longue .

30è novembre 1764. »

1 Annet Achard Joumart Tison, seigneur d'Argence est mort le 19 octobre 1764 : https://gw.geneanet.org/chantallmc?lang=en&iz=23&p=annet&n=achard+joumard+tizon+d+argence ;

voir Un ami de Voltaire , de Claude Gigon, 1928

Écrire un commentaire