Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2020

le parlement d'Angleterre, vrai parlement, ne soutient la liberté d'écrire que pour affermir la sienne

... Voltaire voit juste et n'est pas dupe de la bonne volonté du parlement d'Angleterre, devenu maintenant parlement britannique, qui, hier comme aujourd'hui, composé de notables et d'élus , administre le pays quasi démocratiquement , ou presque .

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parlement_du_Royaume-Uni

Résultat de recherche d'images pour "liberté de la presse royaume uni"

Ci-dessus les fruits -amers- de la liberté .

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

30è novembre 1764 1

Mon cher frère, j'ai en main deux exemplaires de l'ouvrage attribué à Saint-Évremond, qu'on a joint à plusieurs autres 2. Mais comment vous envoyer ces recueils ? Il faudra attendre l'occasion de quelque voyageur .

Voici en attendant, une petite brochure que l'on m'a adressée 3 . Je crois que Merlin pourra l'imprimer, sans que M. Marin puisse trouver mauvais qu'on ne se soit pas adressé à lui pour cette bagatelle : 1° elle n'est point de moi, et en second lieu, quand j'y aurais part, il ne conviendrait pas que j'en fisse les honneurs .

J'ai cru devoir employer les bons offices de M. Marin dans la réponse à M. de Foncemagne, et lui marquer cette confiance . Je vois qu'il protège Duchesne qui est un bien mauvais imprimeur . Si jamais je puis trouver sous ma main quelque ouvrage qui puisse paraître en France sans faire crier les fanatiques, je vous l'enverrai pour en gratifier ce pauvre enchanteur Merlin .

On m'avertit que les Omer se préparent à faire incendier au bas de l'escalier certain Portatif auquel je n'ai nulle part, et qu'ils veulent m'attribuer . Je ne sais même si la chose n'est pas déjà faite . Je me résigne à la volonté divine, et je m'enveloppe dans mon innocence 4 . Le parlement welche ne voit pas plus loin que son nez . Il devrait sentir combien il serait de son intérêt de favoriser la liberté de la presse, et que plus les prêtres seront décrédités, plus il aura de considération . Le sénat romain se garda bien de condamner les livres de Lucrèce, et le parlement d'Angleterre, vrai parlement, ne soutient la liberté d'écrire que pour affermir la sienne .

Sur ce, je vous embrasse, je ris des Welches, je plains les philosophes .

Ecr l'inf . »

Écrire un commentaire