Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2020

je sais que les lois, le conseil d’État, la France et l’Europe entière le condamnent

... l'autoproclamé reis Erdogan , indigne Turc détestable . L'Europe, qui fort heureusement ne veut pas de lui dans l'UE , envisage enfin quelques mesures de rétorsion : https://www.20minutes.fr/politique/2913711-20201121-union...

Envisager, soit, premier point ; agir , second et dernier point ; point de jérémiades , sinon ...

Brandir un dessin de Chappatte est mal vu dans la Turquie d'Erdogan -  rts.ch - Monde

 

 

 

« A François Achard Joumard Tison, marquis d'Argence

Je me hâte, monsieur, de répondre à votre lettre du 5 de Juillet. Non sans doute le parlement de Toulouse ne peut rien contre l’arrêt d’un tribunal suprême nommé par le roi pour juger en dernier ressort, et jugeant au nom du roi même. Je crois l’arrêt des maîtres des requêtes affiché actuellement dans Toulouse par un huissier de la chaîne 1. Toute la famille Calas doit rentrer dans ses biens, dans son état, dans sa bonne renommée ; la mémoire de Jean de Calas est réhabilitée, et il ne manque à cette famille que le pardon que les huit juges fanatiques doivent lui demander à genoux, l’argent à la main. Je ne sais pas ce que fera ce parlement, mais je sais que les lois, le conseil d’État, la France et l’Europe entière le condamnent. On est occupé à présent à tirer du greffe la sentence qui a condamné les Sirven . Si on y parvient, nous aurons bientôt deux grands monuments du fanatisme de province et de l’équité de Versailles.

L’impératrice de Russie a écrit une lettre charmante 2, pleine de raison et d’esprit, au neveu de l’abbé Bazin. On pense dans le Nord comme auprès d’Angoulême.

La nièce a pour vous, monsieur, les mêmes sentiments que moi. Continuez à aimer le bien et à le faire.

Vous savez que ce n’est point à moi d’écrire la lettre que vous voulez bien demander, puisque je n’ai point vu la sottise à laquelle vous croyez qu’il faut répondre . On ne peut écrire au hasard. Je ne peux rien ajouter à ce que j’ai eu l’honneur de vous mander (1)3 à ce sujet.

Adieu, monsieur ; permettez-moi de vous embrasser très tendrement.

16 juillet [1765]4 »

1 L'huissier de la chaîne ou à la chaîne est un officier du Conseil du roi, ainsi nommé parce qu'il porte une chaîne d'or aux armes du roi ; voir : https://sites.google.com/site/doctojuris/_/rsrc/1298762550237/Home/pages-professionnelles/etudie/huissiers-de-justice/ici/03bis/P%20Vente%201775.jpg

2 Lettre non datée, possiblement de mai ou juin 1765 :

« L'impératrice de Russie est très obligée au neveu de l'abbé Bazin de ce qu'il lui a bien voulu dédier l'ouvrage de son oncle qui assurément n'a rien de commun avec Abraham Chaumeix, maître d'école à Moscou où il enseigne l'abc à des petits enfants . Elle a lu ce beau livre d'un bout à l'autre avec beaucoup de plaisir, et ne s'est point trouvée supérieure à ce qu'elle a lu parce qu'elle fait partie de ce genre humain si rempli, et si enclin à goûter les absurdités les plus étranges . Elle est persuadée que ce livre ne manquera pas d'en éprouver sa part, il sera infailliblement purifié par le feu, à Paris, ce qui lui donnera un lustre de plus .

Comme le neveu de l'abbé Bazin a gardé un profond silence sur le lieu de sa résidence, on adresse cette réponse à monsieur de Voltaire, si reconnu pour protéger et favoriser les jeunes gens dont les talents font espérer qu'ils seront un jour utiles au genre humain ; cet illustre auteur est prié de faire parvenir à sa destination ses peu de lignes . Il ne saurait trouver mauvais, en cas qu'il ne connaisse point le neveu de l'abbé Bazin, qu'on lui indique ce jeune homme de mérite, ce qui sera l'excuse de cette démarche. »

4 Date complétée par d'Argence .

Écrire un commentaire