Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2021

il ne peut jamais arriver la moindre difficulté en aucun cas

... Mon cher Voltaire , il ne "devrait pas" y avoir de difficulté à toucher l'intégralité de ses indemnités de retraite , cependant les caisses d'allocations se gardent bien jusqu'à aujourd'hui d'informer clairement les bénéficiaires . Peut-être un changement proche ? Nous sommes en un temps où l'on ne compte plus qu'en milliards, alors : https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/retraite/epargne-retraite/2021/02/17/bonne-nouvelle-pour-le-pactole-des-contrats-de-retraite-non-reclames/

P.S.- Je ne comprends toujours pas comment on peut accorder la moindre valeur aux cryptomonnaies, elles me rappellent le système Law, auquel d'ailleurs Voltaire ne s'est pas laissé prendre . On va encore avoir un petit nombre de milliardaires et une foule de couillonnés . Cherchez à qui profitent ces inventions et pourquoi .

 

 

 

« A Guillaume-Claude de Laleu

Je déclare que monsieur de Laleu ayant bien voulu me faire toucher trois mille livres par mois par les mains de M. de Laborde, il a payé à M. de Laborde 3000 livres pour septembre et 3000 livres pour octobre dont j'ai donné quittance au correspondant de M. de Laborde à Genève . Je prie monsieur de Laleu de vouloir bien avoir la bonté de continuer ainsi de mois en mois . Il y aura 3000 livres pour le mois de novembre prochain, et neuf mille livres pour décembre dont je prie monsieur de Laleu de charger ses livres dans le temps, lesquels livres feront foi et vaudront quittance des mois que j'aurai reçus . Fait au château de Ferney 21 octobre 1765 .

Voltaire .

 

Voyez monsieur si je me mets en règle . D'ailleurs toutes mes quittances à M. de Laborde sont conçues en ces termes : reçu … de M. de Laborde … fourni par M. de Laleu – ou à fournir . – Ainsi chaque quittance est décharge pour vous, et il ne peut jamais arriver la moindre difficulté en aucun cas .

J'ai l'honneur d'être avec les sentiments les plus inaltérables

monsieur

votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire. »

 

 

Écrire un commentaire