Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2021

Ce roi de Maroc est un terrible homme ; il demande environ huit cent mille francs pour deux cents esclaves : cela est cher

... Mohammed VI, successeur de Mohammed ben Abdallah (contemporain de Voltaire ) est tout à fait digne de son ancêtre rançonneur . Tel père, tel fils, ce ne sont pas les Marocains qui fuient leur pays qui me contrediront . Voltaire parle d'esclaves , il en dirait autant aujourd'hui, tant l'exploitation du peuple est sinistre . Lui qui a lutté pour abolir le servage des serfs de Chézery aurait matière à dénoncer ce régime alaouite corrompu .

Au pays du backchich, les nantis sont rois .

Bado, le blog: Le dessinateur Khalid Gueddar arrêté au Maroc

http://badoleblog.blogspot.com/2012/05/le-dessinateur-khalid-gueddar-aurait.html

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

10è février 1766

J’ai reçu hier, de la main d’un de mes anges, une lettre qui commençait par Monsieur mon cher cousin. Comme à moi tant d’honneur n’appartient, je regardai au bas, et je vis qu’elle était adressée à M. le président de Barral 1, à qui je l’envoie.

J’ai soupçonné que, par la même méprise, il aura reçu pour moi une lettre à laquelle il n’aura rien compris, et j’espère qu’il me la renverra.

Je m’imagine que mes anges verront bientôt le mémoire d’Élie pour les Sirven, et qu’ils le protégeront de toute leur puissance. Cette affaire agite toute mon âme ; les tragédies, les comédies, le tripot, ne me sont plus de rien ; j’oublie qu’il y a des tracasseries à Genève ; le temps va trop lentement ; je voudrais que le mémoire d’Élie fût déjà débité, et que toute l’Europe en retentît. Je l’enverrais au mufti et au Grand Turc, s’ils savaient le français. Les coups que l’on porte au fanatisme devraient pénétrer d’un bout du monde à l’autre.

Il faut pourtant que je m’apaise un peu, et que je revienne au mémoire de M. de La Voute, en faveur du tripot 2. Je crois qu’il réussira ; mais voudra-t-il bien faire usage de mes remarques ? Je les croirai bien fondées, jusqu’à ce que vous m’ayez fait apercevoir du contraire. Il me paraît bien peu convenable que le roi dise, dans une déclaration : Voulons et nous plaît que tout gentilhomme puisse être comédien. Je tiens qu’il faut faire parler le roi plus décemment.

J’ai été bien ébaubi quand j’ai reçu une lettre pastorale du révérendissime et illustrissime évêque et prince de Genève, munie d’une lettre de M. de Saint-Florentin, qui demande une collecte pour nos soldats qui sont à Maroc ; j’aurais souhaité une autre tournure ; mais la chose est faite. On trouvera peu d’argent dans notre petite province. Ce roi de Maroc est un terrible homme ; il demande environ huit cent mille francs pour deux cents esclaves : cela est cher 3.

Nous sommes toujours en Sibérie . Cela n’accommode pas les gens de mon âge. Je crois que je serais fort aise d’être à Maroc pendant l’hiver. Nous avons toujours ici Pierre Corneille ; mais il ne donnera point de tragédie cette année. Nos montagnes de neige n’ont pas encore permis à M. de Chabanon de venir chercher sa Virginie.

Je me mets au bout des ailes de mes anges.

V. »

1Joseph-marie de Barral, président du parlement de Grenoble . Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Marie_de_Barral

Pour le cousinage, voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Famille_de_Barral

3 Allusion à une expédition malheureuse au Maroc : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardement_de_Larache_(1765)

Commentaires

Ich hatte den Brief schon vorgestern gelesen, weil ich auch gern in Ihrem Archiv lese, wenn es meine Zeit erlaubt. Ich bin in allem immer sehr nahe an Ihrer Meinung ... aber ... aber ... Ihre Gründlichkeit, Ihre Intelligenz, Ihre Kenntnis stechen jeden Tag hervor, Ihre Fähigkeiten sind bewunderungswürdig und beeindruckend ... aber ... aber ... dann lese ich das Folgende in lV.
Andre
http://www.monsieurdevoltaire.com/2021/05/citation-du-jour-8.html
http://www.monsieurdevoltaire.com/2021/05/poesie-a-madame-de-boufflers.html

Écrit par : Andre | 28/05/2021

Répondre à ce commentaire

André, je ne mérite pas tant de compliments, je suis élève, Voltaire est le maître . J'ai un gros avantage : du temps libre ! Vous devez bien vous douter que moi aussi je lis quotidiennement les notes de LoveVoltaire et j'approuve son choix de citations, sachant qu'elle a du mal à écrire aussi longuement qu'elle s'était promis de le faire pour mettre Voltaire encore plus public .
Ich mag Ihr "aber", das mich sofort an das "ja, aber" von Giscard d'Estaing bis General de Gaulle im Jahr 1967 erinnerte. Ist Ihr "aber" auch manchmal "nein, aber"? Ich werde froh sein zu wissen, wenn es Ihnen nichts ausmacht.

„Es gibt viele Dinge, die die Angemessenheit des Subjekts und die Kraft der Wahrheit sagen, ohne es zu bemerken; sie stellen sich unter die Hand des Autors.“ Voltaire

Écrit par : James | 29/05/2021

Je viens de rentrer du travail et je dois vous remercier pour la traduction correcte de mon petit texte, car la traduction automatique était terrifiante. C'est dommage que je ne puisse pas écrire le français et malheureusement je n'ai pas le temps de l'apprendre. Donc Google traduit à nouveau pour moi.
Je dois aussi vous avouer que j'ai été choqué en lisant la lettre d'André-Guillaume Contant d'Orville. Ma première pensée a été que vous, M. James, l'avez inventée pour moi comme réponse. Ça aurait été vrai, ça aurait été la bonne gifle, et je l'aurais acceptée. Cela aurait été un vrai chef d'oeuvre ! J'ai oscillé entre la peur et la crainte de vos compétences, croyant que vous, M. James, m'aviez mal compris à cause de cette mauvaise traduction. Maintenant, je suis éclairci, la lettre existe bel et bien et n'est pas une invention de votre part.
Maintenant pour ... mais ...
Parce que vous, Monsieur James, traitez toujours de sujets explosifs, je me suis dit que plus de prudence serait la bonne car, d'une part, la liberté d'expression devient de plus en plus dangereuse (voir escale d'avion à Minsk et arrestation au Maroc). Deuxièmement, peut-être IV a-t-elle également pris en compte cette prudence lorsqu'elle a cité Voltaire disant qu'il est doux de s'occuper du jardin mais que de grosses pierres y sont jetées. Et puis j'ai lu les deux vers du poème: Pourquoi est-ce que je me vois arrêté dans les chaînes qui ont su me plaire?
Alors je me demandais si tout était lié? Et je ne veux pas manquer vous ou IV en tant qu'ambassadeurs de l'esprit voltairien. Donc mon ... mais ... et, je l'avoue, je l'ai copié facilement (extrait de la lettre à Madame Denis de Potsdam du 6 novembre 1750). Mais il a été écrit par pure peur, par désespoir, que je vous perdrais, M. James et IV, à cause de votre zèle. Maintenant que je viens de les découvrir ...
Je m'excuse.
André

Écrit par : Andre | 29/05/2021

Répondre à ce commentaire

André, je n'ai pas à vous excuser car vous n'avez fait aucune faute, ni agression envers moi et je vous apprécie, vous êtes un voltairien estimable et aimable . Aujourd'hui, j'ai une pensée particulière pour cet immortel Voltaire qui continue à nous accompagner , envers et contre tout, en esprit depuis 243 ans .

Écrit par : James | 30/05/2021

Écrire un commentaire