Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2021

il s'agit encore de défendre l'innocence contre le fanatisme

... Alors ne lâchons pas la grappe aux talibans ( quand je pense à eux, je n'ai plus aucune formule polie qui me vient ) .

Le retour des talibans vu par Wingz pour l'Echo du Mardi - Actualité

 

 

 

« A Caroline-Louise de Hesse-Darmstadt, margravine de Baden-Durlach

A Ferney par Genève 23 juin 1766 1

Madame, j'en use avec Votre Altesse Sérénissime comme les catholiques avec les saints ; ils leur adressent des prières quand ils ont besoin d'eux . Vous verrez, madame, par le petit écrit que je mets à vos pieds, qu'il s'agit encore de défendre l'innocence contre le fanatisme . Permettez que votre nom soit au premier rang de ceux qui protègent une famille infortunée ; nous ne pouvons avoir recours qu'à des âmes aussi généreuses que la vôtre . Les plus faibles secours nous suffiront . Votre Altesse Sérénissime a fait éprouver ses bontés aux Calas ; il est bien étrange que la même horreur qui fait frémir la nature soit arrivée deux fois dans la même année et dans le même pays ; mais il ne sera pas extraordinaire que vous ayez deux fois signalé votre générosité . Je vous en aurai, madame, en mon particulier , une obligation que je ne puis vous exprimer . Les persécuteurs rougiront, quand ils sauront par qui l'innocence persécutée est secourue .

Je suis avec un profond respect, madame, de Votre Altesse Sérénissime le très humble et très obéissant serviteur

Voltaire. »

1Lettre éditée par Éric Schmidt « Voltaire und der badische Hof », Im neuen Reich, 1879, d'après une copie conservée dans la archives de Bade, papiers Dominikus Ring.

Écrire un commentaire