Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2022

Nous aurons gagné notre procès, si cette aventure sert à inspirer la tolérance et l’humanité à des cœurs barbares qui ne les ont point connues

... Ce n'est pas demain la veille que cela se réalisera, l'intolérance et l'inhumanité étant le moteur de trop de chefs d'Etats dont la liste est longue comme un catalogue de La Redoute . Pour l'instant les yeux sont tournés vers l'Ukraine et l'ogre russe, Xi Jin Ping et Taïwan, le Burkina Faso, le Brésil, et tutti quanti , et plus brouillés de larmes que fermés de rigolade .

http://les-lectures-de-lilas.l.e.pic.centerblog.net/o/28b0e12c.jpg

http://les-lectures-de-lilas.centerblog.net/rub-petit-tra...

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

29 octobre 1766 1

Point de nouvelles de Meyrin, mon cher ami ; mais j’en ai du moins reçu du prophète Élie. Il dit qu’il a fini à la fin son factum pour les Sirven 2; qu’à son retour à Paris, il va le faire signer par des avocats, et le faire imprimer. Dieu le veuille ! Je vois qu’il est occupé d’affaires intéressantes et épineuses. Son procès devenu personnel contre Mme de Roncherolles, son autre procès pour les biens que réclame madame sa femme 3, me font une extrême peine. Mais enfin nous avons entrepris l’affaire des Sirven, il faut en venir à bout. Nous aurons gagné notre procès, si cette aventure sert à inspirer la tolérance et l’humanité à des cœurs barbares qui ne les ont point connues.

Mandez-moi ce qu’on pense du procès de l’ingratitude contre la bienfaisance. Ce charlatan de Jean-Jacques n’est-il pas le mépris de tous ceux qui ont le sens commun, et l’exécration de ceux qui ont un cœur ? Mes deux conseillers 4 sont partis, mais l’un s’en va à sa terre d’Hornoy, l’autre à son abbaye. J’espère que vous les verrez cet hiver. Puisque je ne jouis pas de la consolation de votre société, il faut au moins que ma famille en jouisse.

Informez-vous, je vous prie, de ce qu’est devenu le paquet de Meyrin. Ne l’aurait-on pas fait partir par les rouliers, au lieu de le mettre à la diligence ? Délivrez-moi de cette inquiétude.

On annonce un livre qui me tente ; il est intitulé Recherches des découvertes attribuées aux modernes 5. Envoyez-le moi, je vous prie, s’il en vaut la peine.

Voulez-vous bien faire dire à Merlin qu’il se prépare à payer, au commencement de l’année prochaine, les mille livres qu’il doit à son correspondant de Genève ? Ces mille livres appartiennent au sieur Wagnière. Merlin en devait payer cinq cents au mois de juin passé. J’en ai le billet ; je le chercherai quand je me porterai mieux, et je vous l’enverrai.

Bonsoir, mon cher ami. Voici une lettre 6 que je vous prie de faire remettre chez M. Élie de Beaumont.

Renvoyez-moi donc les lettres de Jean-Jacques. »

1 L'édition Correspondance littéraire ne donne pas le destinataire .

5Louis Dutens : https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Dutens

Recherches sur l’origine des découvertes attribuées aux modernes, où l'on démontre que nos plus célèbres philosophes ont puisé la plupart de leurs connaissances dans les ouvrages des anciens , 1766, deux volumes in-8°, réimprimés en 1776, 1812. Voir : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k76020g/f3.item.texteImage

Écrire un commentaire