Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2016

mais vous savez apparemment à qui vous avez à faire

... chers électeurs de tous bords qui répondez si exactement, en votre âme et conscience pour autant qu'il vous en reste, aux sondages dont l'unique vertu est de faire vendre la peau de l'ours avant de l'avoir mis bas, ou plus prosaïquement donner du travail à quelques matheux, quelques intérimaires,  et remplir les poches des agences de prospective , seules vraies gagnantes à coup sûr, quelque soit le résultat .

 Afficher l'image d'origine

 

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

[28 octobre 1761 ?] 1

On prétend, mes frères , qu'on aura incessamment une nouvelle édition des Car et des Ah ! Ah ! 2 En attendant on chante Moïse Aaron 3.

Le présent que vous avez fait des Car et des Ah ! Ah ! me paraît un peu dangereux, mais vous savez apparemment à qui vous avez à faire . J'attends avec impatience la lettre du vieux fou de Crébillon . S'il n'était pas si vieux, comme on se moquerait de lui ! Mais j'ai l'intérêt qu'on respecte la vieillesse .

Je vous donne ma bénédiction du fond de mon cabinet et de mon cœur .

V. »

1 La copie Beaumarchais-Kehl est datée du 18 , ce qui est imposssible puisque les premiers Car ne furent pas envoyés avant le 20 . Voir lettre du 11 octobre 1761 à Damilaville et Thieriot : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2016/10/01/il-a-fait-avec-le-droit-du-seigneur-la-meme-petite-infamie-q-5855131.html

3 La Chanson en l'honneur de maître Lefranc de Pompignan, de Voltaire, commence par ces mots :

Moïse, Aaron,

Vous êtes des gens d'importance […]

Voir : http://www.monsieurdevoltaire.com/article-poesie-chanson-en-l-honneur-de-le-franc-de-pompignan-121590886.html

 

 

Écrire un commentaire