Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2016

je vous obéirais avec plaisir quand même je serais roi de la Bourgogne

... Disent en gros les membres de la cour de Fanfoué Fillon en quête d'un maroquin dès le mois de mai 2017 ; les lèche-culs sont de sortie (dont Rachida Dati qui morpionne ) , comme d'hab' autour de celui qui se doit de renvoyer l'ascenseur  ou , plus exactement, qui n'a pas le courage d'être indépendant et se rassure en distribuant des charges comme dans l'Ancien Régime (au fond, seul le prix de la charge a changé, la pratique est toujours la même ) .

Qui sera / est le fou du roi ?

Afficher l'image d'origine

 

 

 

« A Dominique-Jacques Barberie, marquis de Courteilles 1

A Ferney 18 novembre 1761

Monsieur, si monsieur le président De Brosses est roi de France ou au moins de la Bourgogne cis-jurane, je suis prêt à lui prêter serment de fidélité . Il n'a voulu recevoir ni d'un huissier ni de personne l'arrêt du conseil à lui envoyé par lequel il devait présenter au conseil du roi les raisons qu'il prétend avoir pour s'emparer de la justice de La Perrière qui appartient à Sa Majesté .

Il me persécute d'ailleurs pour cette bagatelle 2, comme s'il s'agissait d'une province . Vous en jugerez monsieur par la lettre ci-jointe que j'ai été forcé de lui écrire et dont j'ai envoyé copie à Dijon à tous ses confrères qui lèvent les épaules .

Au reste monsieur je ferai tout ce que vous voudrez bien me prescrire, et je vous obéirais avec plaisir quand même je serais roi de la Bourgogne cis-jurane ainsi que M. le président De Brosses .

J'ose imaginer monsieur que le roi peut à toute force conserver la justice de La Perrière malgré la déclaration de guerre de monsieur le président .

J'ai l'honneur d'être avec beaucoup de respectueux monsieur

votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire. »

1 Le destinataire a été identifié par Beuchot .Voir : http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F28551.php

et : https://searchworks.stanford.edu/view/9710066

2 Note de V* sur le manuscrit : c'est-à-dire à cause de cette bagatelle, en haine de mon bon droit en cette bagatelle .

 

Écrire un commentaire