Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2017

je vous prie d'écrire à l'un de vos correspondants de Paris de porter dix louis d'or chez la mère de Mlle Corneille qui a été malade

... Pourquoi j'aime Voltaire me demande-t-on parfois ? entre autres pour ses actions, ses bonnes actions, ses BA comme disent les scouts . Pour son état d'esprit aussi . Pour tout dire, c'est un homme aimable .  Résultat de recherche d'images pour "voltaire donateur"

 

 

 

« A Gabriel Cramer

[vers le 25 février 1762]

Mon cher Gabriel je vous prie d'écrire à l'un de vos correspondants de Paris de porter dix louis d'or chez la mère de Mlle Corneille 1 qui a été malade , elle demeure rue Saint-Denis ou Saint-Martin . On peut aisément distraire dix louis de l'argent des souscriptions destinées au soulagement de la famille .

Mme Corneille demeure aux dames de la Trinité rue du Petit-Reuilly, faubourg Saint-Antoine . Je recommande cette bonne œuvre à mon cher Gabriel qui est actif en ces occasions . Nous réitèrerons ces petits secours .

Il sera d’ailleurs nécessaire de faire parler aux seigneurs souscripteurs, comme princes ducs et autres pour leur contingent, avant que la campagne s'ouvre ; et longtemps avant .

Plus Caro Gabriele est prié d'avoir réponse de Vaillant à ce petit billet ci-joint .

Plus point de nouvelles sur Héraclius 2. »

1 La seule trace d'un paiement à Mme Corneille figure aux archives de Genève, Commerce F57 ( grand livre des Cramer f° 163) et il s'agit précisément de 144 francs de Genève, soit dix louis .

2 L'Héraclius de Calderon .

 

Écrire un commentaire