Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2017

Ne soyez ni paresseux ni tiède . Écrasez l’infâme tant que vous pourrez, et que Dieu vous le rende

... Je suis bien d'accord sur cette injonction, au détail près ,  pour moi : que Dieu reste où il est supposé être selon certains .

 Résultat de recherche d'images pour "ne soyez pas paresseux humour"

Paroles d'experts ! C'est fou le nombre de gens qui se sont sentis concernés quand les "fainéants " ont été évoqués récemment ; "qui se sent morveux se mouche" comme disait belle-maman ! (Beau-papa avait une version plus rude de ce dicton .)

http://www.lamontagne.fr/paris/loisirs/television-medias/...

 

 

« A Nicolas-Claude Thieriot

pour mon frère Thieriot

mille compliments à mon frère Damilaville

8 novembre [1762] 1

Mon frère vous pouvez avoir eu des convulsions à Paris , mais sûrement vous n'êtes pas devenu convulsionnaire . Je me flatte qu'à présent votre corps se porte aussi bien que votre âme .

Les lettres de Henri IV que vous m'envoyez sont conformes à mon manuscrit . Elles sont très curieuses et figureront à merveille dans l'histoire de ce monde .

Le plat libelle contre cette histoire ne ressemble guère à un docteur de Sorbonne . Il a tout l'air d'un Patouillet 2 et d'un Caveirac 3. Comment ce Culture aurait-il imprimé sa guenille à Avignon ? Comment un sorbonniqueur 4 aurait-il pris le parti du jésuite Daniel ? En tout cas si on lit le libelle, tout ce qui concerne les faits mérite réponse et elle est faite . Si on ne le lit pas ma réponse est inutile .

Nous avons joué Le Droit du seigneur, et très bien, et en bonne compagnie . Vous devriez vous remuer, si vous pouvez, pour le faire jouer à Paris . Je voudrais que vous m'eussiez vu faire le bailli, et le prêtre car j'ai été hiérophante dans Olympie . Cette dernière pièce m'a plus coûté à faire qu'à jouer et l'ouvrage de six jours est devenu l'ouvrage d'une année entière . On la représentera à Paris quand M. d'Argental le décidera : je ne suis pas pressé .

Les Cramer impriment à présent le second volume de Pierre le Grand sans oublier Pierre Corneille . Je vous dis toutes les nouvelles de l'école . S'il y en a de Paris souvenez-vous de votre frère . Mme Denis et Cornélie Chiffon vous font mille compliments .

Je vous prie instamment de m'envoyer une note des petits déboursés que mon frère Damilaville a bien voulu faire pour moi . Je me flatte que Dieu vous a fait la grâce de placer en bonnes mains les choses édifiantes dont vous étiez chargé en partant du pays des infidèles . Ne soyez ni paresseux ni tiède . Écrasez l’infâme tant que vous pourrez, et que Dieu vous le rende .

V. »

1 L'édition Pièces inédites donne une version incomplète, peu soignée et datée en outre de 1763, suivie par toutes les éditions, alors que toutes les allusions convergent vers 1762 . Thieriot de retour à Paris écrit à V* le 1er novembre : « Enfin je sors non triomphant, mais fort abattu d'un paroxysme d'asthme convulsif le plus violent que j'ai éprouvé […] J'avais fait mes deux portions de voyage également bien heureusement et je suis arrivé, moyennant les six louis de viatique que M. Camp m'a remis, sans délier ma bourse, grâce à la vôtre . Enfin je respire pour vous remercier du songe enchanteur et délicieux dans lequel vous m'avez bercé depuis cinq mois […] J'ai retrouvé dans mes collections les lettres d'Henri IV à Catherine d'Andouin que j'avais copiées au haras du roi en basse Normandie en 1750 . Je ne m'en trouve que sept, et il me semble que vous en avez une ou deux de plus […] Il m'a été demandé avec instance à Lyon par une multitude d'honnêtes gens des mémoires d'Elie de Beaumont et de Mariette qu'on voudrait acheter […] L'auteur de cet infâme libelle [les Erreurs de Voltaire ? mais on a vu que c'était Nonnotte] est un docteur de Sorbonne fort ignoré et fort méprisé des siens, il s'appelle de La Culture […] . »

Voir : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6309263x

2 Louis Patouillet est l'auteur de l'Apologie de Cartouche, parue aussi sous le titre Cartouche ou le Scélérat justifié par la grâce du père Quesnel, 1731 . Voir : https://books.google.fr/books?id=XEdaAAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false

et : http://dictionnaire-journalistes.gazettes18e.fr/journaliste/624-louis-patouillet

et : http://data.bnf.fr/11997761/louis_patouillet/

4 Ce mot a déjà été employé par V* .

Écrire un commentaire