Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2017

Je vous prie, monsieur, de retirer ces papiers de ses mains

... N'ayant pas suivi le grand oral de notre président E. Macron, je ne sais donc pas si quelque opposant aurait pu demander à l'un des journalistes d'obtempérer à cette prière, si papiers il y avait  .

J'en saurai plus demain . Ou pas .

 

macron télé 15_10_17.png

Qui dit stylo, dit papier ! ou me trompè-je ? Ou alors rêve de cigare ?

 

« A Joseph-Marie Balleidier

procureur

à Gex 1

Le sieur Vuaillet m'a assez d'obligation, monsieur, pour qu'il rende à Mme Burdet les papiers qu'il doit lui rendre . Cela va je crois à douze francs de frais . Je lui ai donné plus deux cents livres au-delà de ce qu'il me devait . Je lui ferai don encore de ces 12 livres . Je vous prie, monsieur, de retirer ces papiers de ses mains .

Voltaire. 

A Ferney [vers le 2 décembre 1762]2

1 Manuscrit olographe sur lequel Balleidier a porté la mention : « De M. de Voltaire / sans date / reçue le 3è décembre 1762 / et répondu led[it] jour » . Vézinet A. imprime un fragment inexact et mal daté de cette lettre . Voir : https://www.jstor.org/stable/40516898?seq=1#page_scan_tab_contents

et : http://w3public.ville-ge.ch/bge/volage.nsf/Attachments/ms_cdframeset.htm/$file/ms_cd.htm

2 V* avait d'abord adressé ce billet à Mme Burdet / à Ornex .

Écrire un commentaire