Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2018

En vérité, je ne connais de pays vraiment libre, que celui où je suis

... Ce qui me rappelle les mots aigre-doux d'un Français qui pour des raisons pécuniaires  était en cours de naturalisation suisse et m'affirmait, avec la plus parfaite mauvaise foi, que la France n'était pas un pays démocratique, que seule la Suisse l'était, toutes les questions intéressant le peuple pouvant faire l'objet de "votations", oubliant au passage que le taux de participation y est généralement ridiculement faible . Vox populi etc. etc., le populo peut parfaitement, avec une minorité, décider de lois ineptes parfois (heureusement nos Suisses sont relativement sages en ne décidant la plupart du temps qu'à l'échelle de cantons ).

 

 

« Au comte Francesco Algarotti etc.

à Pise

Et s'il n'est pas à Pise à Venise, ou

à Bologna

5 mai [1763] aux Délices

Vous n'êtes pas homme à être encore à Pise, monsieur, à moins que vous n’y soyez amoureux, et dans cette incertitude, il faut que je vous demande où vous êtes . En vérité , puisque vous aimez tant à voyager par le monde, vous devriez bien me venir voir avant que je le quitte . Si j'étais jeune comme vous, je vous réponds que je viendrais vous relancer en quelque endroit que vous fussiez . Je fais actuellement le métier que Virgile a chanté, je suis agricola, mais je ne dirais pas felices nimium 1. Cela pouvait être vrai auprès de Mantoue, mais non pas auprès du lac de Genève où les terres ne rapportent rien depuis qu'elles ont été excommuniées . Ce sera quand je vous reverrai que je dirai felicem nimium .

Si vous voulez avoir le second tome de Pierre le Grand, mandez-moi où vous êtes, et comme je pourrai vous l’adresser ; je vous ferai une petite pacotille de livres, à condition que la sainte inquisition ne s'en empara point . En vérité, je ne connais de pays vraiment libre, que celui où je suis . Il me semble que dans l'Empire romain on ne demandait pas la permission de lire à un jacobin . Les Italiens sont des oiseaux à qui la nature a donné les plus jolies ailes du monde, mais les prêtres vous les coupent, sans cela mon cygne de Padoue, volerait par dessus le dôme de Saint-Pierre.

La riverisco, l'amo 2.

V. »

1 Reminiscence des Georgiques de Virgile , O fortunatos nimium agricolas , « trop heureux les laboureurs... ».

2 Je vous révère, je vous aime .

Écrire un commentaire