Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2018

il faudra que le roi, Mme de Pompadour, M. le duc de Choiseul etc. aient leurs exemplaires avant que le public ait les siens

... Ce privilège de l'Ancien Régime a toujours cours, "selon que vous serez puissant ou misérable etc., etc.", et les prétendus Insoumis et chefs syndicaux ne sont pas en reste .

 Image associée

Interdit aux culs de prolétaires

 

« A Gabriel Cramer

[novembre-décembre 1763]

Voici un carton nécessaire que je prie monsieur Cramer de vouloir bien faire .

Je le prie aussi de m'envoyer l'épreuve de l’addition qui doit être mise à la fin du 2è volume . Il y a quelques lignes à y joindre ; nous parlerons ensemble de la liste des souscrivants . Je crois que monsieur Cramer ne ferait pas mal d'envoyer lui-même dans les provinces la lettre dont Duchesne est chargé pour Paris .

Vous avez par exemple, M. le prince de Beaufremont auprès de Besançon qui a souscrit pour dix exemplaires et à qui vous pourriez envoyer la lettre circulaire . Je ne doute pas que vous n'ayez eu la bonté de marquer à Duchesne ceux qui ont souscrit sans faire le premier paiement, soit qu'ils habitent Paris, soit qu'ils demeurent dans les provinces .

Comme tout ceci demandera un peu de temps, et qu'il faudra que le roi, Mme de Pompadour, M. le duc de Choiseul etc. aient leurs exemplaires avant que le public ait les siens, il se pourra bien faire que M. Du Clos ne soit plus à Paris, lorsque vous enverrez des exemplaires à cette Brunet-Regnard 1. En ce cas , il me semble qu'il vous a indiqué un académicien qui tiendra sa place .

Bonsoir, monsieur, tout est entre vos mains, mon corps et mes yeux sont en trop mauvais état pour que je puisse me mêler de quelque chose . »

Écrire un commentaire