Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2018

ce prince reste là pendant cinq actes comme un grand nigaud, sans savoir de quoi il s’agit

... Le prince Charles d'Angleterre ? ça lui va comme un gant !

Il finira gâteux à l'épilogue,  sans gloire , ni autre fait remarquable que d'avoir été, un temps , l'époux de . Et dire qu'on le paye pour ça !

Résultat de recherche d'images pour "prince charles caricature"

 

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

6è décembre 1763

Mes divins anges sauront qu’un jeune M. Turrettin 1 devait leur apporter des Tolérances, il y a environ quinze jours, que ce jeune Turrettin, d’ailleurs fort aimable, s’est arrêté à Lyon, et qu’il n’arrivera avec son paquet que dans quelques jours.

De plus, on n'a pas manqué d'envoyer des Tolérance sous le couvert de M. le duc de Praslin ; en voici une nouvelle dont mes anges disposeront comme il leur plaira 2.

Je crois avoir dit à mes anges que cette petite requête de l’humanité et de la raison avait fort bien réussi auprès de Mme de Pompadour et de M. le duc de Choiseul ; c’est pourtant un ouvrage bien théologique, bien rabbinique. Mais comme il ne faut pas être toujours enfoncé dans la Sainte Écriture, vous aurez des contes tant que vous en voudrez ; vous n’avez qu’à dire.

Faites-moi donc un peu part de votre conspiration. Vous me traitez comme Léontine et Exupère en usent avec Héraclius 3. Ils font tout pour lui, et ne lui en disent pas un mot. Mais c’est, à mon sens, un grand défaut, dans Héraclius, que ce prince reste là pendant cinq actes comme un grand nigaud, sans savoir de quoi il s’agit. Mais je m’en remets entièrement à ma Léontine et à mon Exupère, et je vous donne même la préférence sur ces deux personnages , et je me mets entièrement à l'ombre de vos ailes .

V. »

2 Choiseul écrit à V* le 27 novembre 1763 : « Mme de Pompadour, Mme de Gramont, tous ceux qui ont lu, ou liront le livre de votre prêtre, en ont été enchantés ; chacun se dira après l'avoir lu : il faut convenir qu'il a raison, et j'ai toujours pensé de même ; je me garde bien de vous dire mon avis sur le fond de la matière ( car le livre m'a fait un plaisir infini à lire ) ».

Il est clair que ces mots de Choiseul visent le Traité sur la tolérance, et doivent être datés du 27 novembre 1763, et non du 27 juillet comme l'a fait l'éditeur Calmettes ; c'est dans la même lettre que Choiseul expose à V* un plan – du reste très utopique – de la colonisation de la Guyane, qui amènera ce dernier à proposer à son tour qu'on y envoie les protestants condamnés aux galères ; ceux-ci refusèrent d'ailleurs la solution imaginée par V* pour leur éviter ce châtiment .

3 Dans la pièce de ce nom de Corneille ; https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9raclius_(Corneille)

Écrire un commentaire