Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2019

Quand les hommes sont bien occupés d’une sottise, ils ne songent pas à en faire une autre . Chaque impertinence a son temps

... Un clou chasse l'autre . Et la boite à clous est sans fond .

Image associée

Superstition, quand tu nous tiens .

 

« A Etienne-Noël Damilaville

31è décembre [1763] 1

J’ignore, mon cher frère, si vous avez reçu en dernier lieu une Tolérance par Besançon, et une autre par l’adresse que vous m’avez donnée . L’un de ces deux paquets était pour frère Protagoras, à qui je vous supplie de faire rendre ce petit billet 2. Je suis un peu effarouché de ce qu’on a retenu à la poste de Paris deux paquets que frère Cramer envoyait à M. de Trudaine et à M. de Montigny. Il est très vraisemblable qu’on écrira beaucoup contre l’ouvrage le plus honnête qu’on ait fait depuis longtemps, et peut-être la précaution que j’ai prise de le communiquer à la cour avant de le livrer au public, lui nuira plus qu’elle ne lui servira.

Au reste, je pense que la fermentation au sujet des finances empêchera qu’on ne songe à la philosophie. Quand les hommes sont bien occupés d’une sottise, ils ne songent pas à en faire une autre . Chaque impertinence a son temps. Celle de votre archevêque est-elle vraie ? avait-il préparé un gros mandement dans le goût de celui du fou du Puy en Velay ? est-il vrai que le roi l’a menacé d’un petit martyre à Pierre-Encise, et que le mandement a été supprimé ?

Mais ne verrai-je point l’Anti-financier 3, qui est supprimé aussi ? Tous vos gros paquets, mon cher frère, m’arrivent, et les miens ne vous arrivent pas toujours. Il est plus aisé aux livres de sortir de France que d’y venir.

Vous ne m’avez pas dit un mot de frère Thieriot. L’amitié permet un peu de paresse ; mais il abuse de cette permission : il n’est pas tolérant, il est indifférent, et l’oubli total n’est pas d’un cœur bien fait.

A demain le premier jour de l’année 1764, qui probablement produira autant de sottises que les précédentes, sans recourir à l’Almanach de Liège.

Ecr. l’inf.

Permettez-vous que je vous adresse cette lettre 4 pour un homme très malheureux, dont le fils est plus malheureux encore ? Ne pouvez-vous pas ordonner qu’on la contre-signe dans votre bureau ? L’adresse est dedans, sur un petit morceau de papier. »

1 L'édition Correspondance littéraire est limitée à un bref extrait et sans indication

4 Lettre non connue .

Écrire un commentaire