Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2019

s'enquérir comment on dit, je vous aime en chaldéen, en égyptien, et en syriaque ; c'est un si beau mot qu'il faut le savoir en toutes les langues

...

 

 

« A Paul-Claude Moultou

à Genève

[1763-1764]

Je prie mon cher philosophe de vouloir bien s'enquérir comment on dit, je vous aime en chaldéen, en égyptien, et en syriaque ; c'est un si beau mot qu'il faut le savoir en toutes les langues 1.

Si je pouvais avoir aussi quelques mots chaldéens, syriaques, et même égyptiens, qui fussent diaboliques à prononcer pour les opposer aux expressions grecques qui sont si douces et si harmonieuses 2; hommes, villes, maisons, fleuves, âme, Dieu, ciel , cheval , je serais bien obligé à mon cher philosophe .

Je le conjure de travailler à son bel et important ouvrage ; il sera le bienfaiteur des gens raisonnables . »

1 Il semble que V* songe à quelque histoire biblique du genre Taureau blanc ; il utilisera aussi ces détails dans l'Essai sur les mœurs .

2 Voir un note du chapitre XIII du Traité sur la tolérance, dans laquelle V* fait une comparaison entre l'hébreu et le grec peu flatteuse pour l'hébreu .

Écrire un commentaire