Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2019

Je désespère de trouver de quoi grossir son petit volume de contes

... M. Macron est désormais expert en contes après l'avoir été en comptes, aussi ne rajouterai-je rien maintenant . Pour être franc, je ne l'ai pas écouté, donc pas entendu, le verbe ne vaut pas l'action, et comme St Thomas , je dois toucher pour croire . En attendant, les Français seront-ils assez niais pour donner quitus à Marine ?

Résultat de recherche d'images pour "contes et comptes de macron"

Vue de l'esprit

 

 

« A Gabriel Cramer

[vers le 20 mars 1764]

J'envoie à monsieur Cramer le billet pour la comédie . Il ne restera plus que quatorze mille cent soixante livres à payer avec ce qu'on pourra retirer des exemplaires de la Russie , moyennant quoi l'affaire sera entièrement finie .

Je compte que les 24 exemplaires envoyés à M. Damilaville, et les autres présents qui pourront aller à peu près au même nombre, n'entrent point dans ce paiement .

J'attends les quatre exemplaires que monsieur Cramer m'a promis , mais je souhaiterais surtout d'en avoir un exemplaire incessamment, je lui serai très obligé s’il peut me le procurer .

Je désespère de trouver de quoi grossir son petit volume de contes, mais je lui enverrai incessamment une grosse préface qui vaudra bien un conte 1. »

1La préface des Contes de Guillaume Vadé ne compte pas moins de 12 pages dans l'édition in-8°, et 10 pages dans l'édition augmentée d'un Supplément du discours aux Welches . Voir : https://fr.wikisource.org/wiki/Contes_en_vers_(Voltaire)/Pr%C3%A9face_de_Catherine_Vad%C3%A9

et : https://fr.wikisource.org/wiki/Suppl%C3%A9ment_du_Discours_aux_Welches/%C3%89dition_Garnier

Écrire un commentaire