Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2020

il ne tiendra qu'à vous de faire un nouveau volume delle mie coyonerie . 

... Si vous en avez déjà fait un !

Mais est-ce bien nécessaire ?

NON ! c'est mon avis .

 

 

« A Gabriel Cramer

Monsieur l'auteur

J'examinerai par ordre de M. le chancelier votre belle préface, et j'aurai l'honneur de vous en dire librement mon avis . En attendant je vous supplie de vouloir bien faire mettre à Genève dans l'intitulé de vos sermons avec approbation et permission . Et pour Dieu la lettre C.

J'ai l'honneur.

V. »

 

« La première fois que j'aurai l'honneur de vous voir mon cher éditeur je vous donnerai les 42 pour le maréchal de Saxe qui a mieux combattu qu'il n'a écrit .

Vous pouvez imprimer le Charles XII avec le carton quand il vous plaira, et il ne tiendra qu'à vous de faire un nouveau volume delle mie coyonerie . »

 

« Le malade de Ferney fait les plus tendres compliments à monsieur Gabriel . Il n'est pas possible de fournir deux volumes à la fois . Il y a beaucoup à refaire dans les dernières lettres . Va sano chi va piano . »

 

« Le malade de Ferney prie instamment monsieur Cramer de lui faire savoir si l'article histoire est déjà imprimé . S'il ne l'est pas on a des choses curieuses et même essentielles à y ajouter . Il y aura d'ailleurs beaucoup d'articles nouveaux. »

 

« Le malade est fort content et fait bien ses compliments à monsieur Cramer . »

 

« Le pauvre malade de Ferney prie monsieur Cramer de lui envoyer l'épître dédicatoire pour sa consolation . »

 

« Le pauvre malade embrasse de tout son cœur monsieur Caro . Il lui renvoie les planches dont il est fort content . Il faudra y mettre les lettres avec les renvois, mais le barbouilleur de papier n'est pas en état de faire actuellement cette besogne .

Monsieur Cramer est prié de relire attentivement les endroits dont il parle dans son billet . »

 

« Le pauvre malade prie monsieur Cramer de lui envoyer pour sa consolation cette épître dédicatoire où il faut tant corriger et ajouter . »

 

« Le pauvre malade rapetasse toujours . Il prie monsieur Cramer d'avoir égard aux additions ci-jointes .

Il le prie surtout de ne pas l'oublier auprès de monsieur son frère et de M. Tronchin Boissier quand il leur écrira . »

 

« Mes pauvres yeux ne peuvent suffire à corriger .

Les fautes du 4 et du 5 sont bien plus nombreuses que je n'avais cru .

À l'égard des fautes de la France, elles sont énormes . »

Écrire un commentaire