Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2020

ses impertinences sont sifflées de l'Europe

... Et si elles ne le sont pas, c'est à désespérer . Je parle ici des boeufferies de cet ignoble Erdogan . Pour lui, pas besoin de psychiatre , aucun ne saurait le guérir tant il est faux et mauvais ; que les Turcs le privent du pouvoir, ce serait justice . Peuvent-ils le faire quand ils risquent leur vie ? nous avons connu autrefois les lettres de cachet, ils connaissent les édits du calife Erdogan , Poussah Ier .

Dessins de Chappatte on Twitter: "Erdogan et l'Europe - © Chappatte dans  The New York Times… "

De 2017, mais toujours d'actualité

 

«A Gabriel Cramer 

Je prie instamment monsieur Cramer de faire imprimer mon manuscrit avec les corrections et les additions suivantes avec le même caractère dont il se sert pour sa petite édition . Je lui serai très obligé . Je lui demande la plus grande diligence, et quatre ou cinq douzaines d'exemplaires . »

 

« Je prie instamment monsieur Cramer , de me faire l’amitié de faire imprimer sur-le-champ cet article séparé, en petit caractère avec bordure ; et de m'en faire tirer cinq ou six douzaines d'exemplaires . Il me rendra un très grand service. »

 

«  Je prie instamment monsieur Cramer de me faire renvoyer les trois dernières épreuves auxquelles il est nécessaire que je fasse encore des corrections . Je serais bien fâché qu'on eût tiré ces feuilles avant qu'elles fussent en état . Je le prie de ne pas perdre un moment d'en avertir son gros Suisse . »

 

« Je remercie bien sensiblement monsieur Cramer . Il me fait un plaisir dont plus d'une famille lui sera obligée . Je le prie de m'envoyer une douzaine d'exemplaires de cette feuille, afin que je les fasse parvenir aux intéressés .

J'espère encore que monsieur Cramer pourra passer à Ferney où sa belle-sœur est actuellement avec son beau-frère .

Je lui recommande la page 347 où il y a une correction qui pourrait embarrasser les imprimeurs ; il faut imprudence à la place d'étourderie, et qu'un mois au lieu qu'une année . »

 

« Je supplie monsieur Cramer de vouloir bien me donner des nouvelles de sa santé .

Je reçois une lettre de Montpellier d'une femme qui signe Grasset Cupidon ; voilà deux noms qui ne paraissent pas faits pour aller ensemble . Le premier est d'un fripon, vous me direz que l'autre est d'un fripon aussi, mais ce sont deux genres différents . Dites-moi , je vous prie, ce que c'est que cette Mme Grasset Cupidon . »

 

« Je vous envoie, mon cher Caro, ce petit billet que je reçois de Paris pour vous ; je n'y entends rien, je n'ai fait que parcourir rapidement le manuscrit ; vous qui le tenez vous saurez de quoi il s'agit ; si l'article dont il est question est déjà imprimé, il n'y a qu'à laisser je crois, les choses telles qu'elles sont . Vous ferez le tout pour le mieux ; je vous embrasse le plus tendrement du monde . »

 

« Je vous prie de souffrir les petites corrections que j'ai faites . Je les crois nécessaires . »

 

« Je vous renvoie mon cher Gabriel la partie de l'épreuve que je n'avais jamais vue, et dans laquelle il y a une faute que sans doute on corrigera .

Il faudrait encore nous voir pour les cartons.

Le parlement de Paris se déshonore plus que jamais, ses impertinences sont sifflées de l'Europe. »

Écrire un commentaire