Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2021

Il soupire après ce rare bonheur

... L'éboueur marseillais : travailler comme employé municipal à Paris, défendu par Anne Hidalgo, gagner autant sinon plus "parce que à Paris c'est troooop duuuuur !" : https://www.lesechos.fr/politique-societe/regions/35-heur...

Les Chevaliers du Fiel sont sans doute la source d'inspiration de la mairesse pusillanime : https://www.youtube.com/watch?v=YRI3OAWBxmI

Humour : Devise des employés Municipaux !

 

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

4 juillet [1766] 1

Mon divin ange, voici un homme plus heureux que moi. C’est un de mes compatriotes des déserts de Gex 2, qui a l’honneur de paraître devant vous . C’est le syndic de nos grands états, c’est le maire de la capitale de notre pays, qui a deux lieues de large sur cinq de long . C’est le subdélégué de monseigneur l’intendant . C’est celui qui a posé les limites de la France avec l’auguste république de Genève. M. le duc de Praslin lui avait promis d’orner sa poitrine d’une figure de saint Michel 3 terrassant le diable . Il soupire après ce rare bonheur, et moi, j’attends mes Roués. Vous avez vu sans doute M. de Chabanon . Je me jette aux pieds de Mme d’Argental.

V. »

1 La copie Beaumarchais-Kehl date de 1761 ; on donne ici l'édition Lefèvre .

Écrire un commentaire