Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2021

Mais, comme on dit, il faut vouloir, et on ne veut pas assez

... "on", y compris moi-même .

200+ Citations de chats qui vous feront rire, sourire (et+)

Le hasard étant parfois sympathique , je me suis retrouvé heureusement face à l'ami Voltaire dimanche matin, et j'espère que Mam'zelle Wagnière aussi : https://www.france.tv/france-5/une-maison-un-artiste/une-maison-un-artiste-saison-7/1037591-voltaire-le-patriarche-de-ferney.html

 

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

28 juillet 1766 1

J’ai reçu toutes vos lettres, mon cher ami. Je suis toujours dans le même état, à la même place, et dans la même résolution. Il y a un homme puissant 2 dans l’Europe qui est aussi indigné que nous. Voici le moment de prendre un parti, pour peu qu’on trouve des âmes fortes et courageuses qui nous secondent.

J’ai dévoré le mémoire 3et je me flatte qu’il sera bientôt public. Notre ami Élie l’aurait fait plus éloquent. Ce mémoire devait être un beau commentaire sur le livre des Délits et des Peines. On dit que ce commentaire paraîtra bientôt : mais l’ignorant doit rentrer dans sa coquille, et ne se montrer de plus de six mois. Je crois vous avoir déjà dit quelque chose du lièvre qui craignait qu’on ne prît ses oreilles pour des cornes 4.

J’ai relu tous les détails que vous m’avez écrits. Vous jugez de l’impression qu’ils ont faite sur moi. Que ne puis-je être avec vous, et vous ouvrir mon cœur !

Si le Platon moderne 5 voulait, il jouerait un bien plus grand rôle que l’ancien Platon. Je suis persuadé, encore une fois, qu’on pourrait changer la face des choses. Ce serait d’ailleurs un amusement pour vous et pour lui de faire une nouvelle édition de ce grand recueil des sciences et des arts, de réduire à quatre lignes les ridicules déclamations des Cahusac 6 et de tant d’autres, de fortifier tant de bons articles, et de ne plus laisser la vérité captive. Il y a un volume de planches dont on pourrait très-bien se passer. En un mot, en réduisant l’ouvrage, je suis certain qu’il vous vaudrait cent mille écus. Mais, comme on dit, il faut vouloir, et on ne veut pas assez.

On vous supplie de donner cours aux incluses. »

1 Copie contemporaine Darmstadt B. : il manque la dernière phrase ; les Éditions Littéraires n'identifient pas le destinataire .

2 Frédéric II de Prusse .

3 Ce mémoire , annoncé à V* par Thieriot le 17 juillet 1766 est l’ensemble des Mémoires à consulter pour les sieurs Moisnel, Dumaisniel de Saveuse et Douville de Maillefer datés du 27 juin 1766

4 La Fontaine, livre V, fable iv. :Les oreilles du lièvre : http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/oreilliev.htm

5 Diderot .

Écrire un commentaire