Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2021

Vous voyez que tout ce qui se passe est bien désagréable pour la philosophie

...

 

« A Etienne-Noël Damilaville

5 septembre 1766 1

On m’a fait voir enfin, mon cher ami, mes prétendues lettres 2 imprimées à Amsterdam par le sieur Robinet. Il y en a trois qu’on impute bien ridiculement à Montesquieu 3. Les autres sont falsifiées, selon la méthode honnête des nouveaux éditeurs de Hollande. Les notes qu’on y a jointes méritent le carcan. Il est bien triste que votre ami ait été en relation avec ce Robinet.

Vous devez avoir actuellement la lettre 4 du vertueux Jean-Jacques à ce fripon de M. Hume, qui avait eu l’insolence de lui procurer une pension du roi d’Angleterre ; c’est un trait qu’un galant homme ne peut jamais pardonner. Je me flatte que vous m’enverrez cette belle lettre de Jean-Jacques ; on dit qu’il y a huit pages entières de pauvretés. Le bruit court qu’il est devenu tout à fait fou en Angleterre, physiquement fou ; qu’on le garde actuellement à vue, et qu’on va le transporter à Bedlam. Il faudrait, par représailles, mettre aux Petites-Maisons une de ses protectrices 5.

Vous voyez que tout ce qui se passe est bien désagréable pour la philosophie. Tâchez de faire partir au plus tôt vos deux Hollandais 6. Je suis toujours très affligé et très malade.

Voici une lettre pour Protagoras 7, dont je vous prie de mettre l’adresse. »

1L'édition Correspondance littéraire ne donne pas le destinataire .

3 Voir ibid., page 583.

4 La lettre de J.-J. Rousseau à Hume est du 10 juillet 1766.

5 La duchesse de Luxembourg ; le Bedlam est l'asile de fous de Londres . Les éditions donnent transférer [à Bedlam]

Selon Beuchot : « Si ce n’est pas ici une expression vague, si Voltaire a voulu désigner quelqu’un, ce doit être Mme de Latour-Franqueville, qui a publié plusieurs écrits dans lesquels elle a pris constamment la défense de J.-J, Rousseau. »

6 Voir lettre à Damilaville du 29 août 1766 : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2021/11/22/les-sottises-de-cet-animal-ne-sont-que-ridicules-mais-je-ne-6350781.html

Cette phrase et le dernier paragraphe manquent sur le manuscrit de la copie contemporaine .

7 D'Alembert .

Écrire un commentaire