Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2022

Point d’argent, point de Suisse. Il faut dire maintenant : De l’argent, et plus de Suisse.

...

 

 

« A Claire Cramer

[vers le 20 janvier 1767] 1

Je suis très-affligé de la mort de M. du Commun 2. Oui, c’était un philosophe ; mais il était philosophe pour lui, et il me faut des gens qui le soient pour les autres, des philosophes qui en fassent, des esprits qui répandent la lumière, qui rendent le fanatisme exécrable.

C’est n’être bon à rien que n’être bon qu’à soi.

Il faut absolument que je parle à votre mari. Où est M. Dupan ? Je leur écrirai.

Votre Vielding ou Villading 3 ressemble assez aux enfants mal élevés, qui reçoivent des confitures et vont vite les manger sans remercier.

On disait autrefois :

Point d’argent, point de Suisse.

Il faut dire maintenant :

De l’argent, et plus de Suisse.

Je n’ai pas vu François Tronchin depuis qu’il a eu pour trente-huit mille livres ce qui m’a coûté plus de cent mille. Tout cela peut entrer dans la Secchia rapita genevoise 4. Je rirai du moins, et avec vous, Génoise.

V. »

1 Manuscrit olographe passé à la vente Michelot ( Paris, 7 mai 1880 ) . Datée dans l'édition Voltaire à Ferney par rapport à la lettre du 25 janvier 1767 à Gabriel : «  Je vous prie de dire à M. Des Franches, que ce M. de Vilding est un étrange original. »

3 Nom d’un patricien bernois.

4 La Guerre civile de Genève.

Écrire un commentaire