Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2017

C'est un homme qui ne convient ni dans une république ni dans un royaume ni dans une société

... Aussi, monsieur le président, nous avons raison de ne point choisir tel et untel pour occuper quelque fonction que ce soit dans notre gouvernement " .[Edouard Philippe à Emmanuel Macron, fiction réaliste ou réalité fiction ? ]

Je n'ose imaginer ce que deviendrait la France avec un ministre de l'acabit de Jean-Jacques Rousseau, et des Jean-Jacques, malheureusement nous n'en avons que trop, et des Voltaire pas assez .

 Image associée

Qu'a-t-il été fait depuis deux ans ? quelle est la réponse ?

 

 

« A Gabriel Cramer

[vers le 30 juin 1762] 1

Puisque ce bâtard du chien de Diogène est malheureux, il faut lui pardonner . Mais s'il vient à Genève 2 il sera encore plus impudent et plus insensé qu'il ne l'était dans son village auprès de Paris . C'est un homme qui ne convient ni dans une république ni dans un royaume ni dans une société . Il faut que Tronchin le purge, que Cabanis le taille, mais qui le corrigera .

Je crois que votre libraire de Lyon a pris Thieriot pour Rousseau . C'est bien se méprendre . Je ne vois point venir de feuille de Polyeucte . Si vous avez entrepris quelque autre ouvrage, que n’employez vous Grasset ? pour Dieu cher Gabriel dépêchons, la vie est courte . »

1 Manuscrit olographe ; et lettre selon l'édition Marie . Rousseau avait quitté Montmorency le 9 juin 1762, dès qu'il eût été informé par ses amis que son arrestation avait été ordonnée ; il était à Yverdon vers le 14, et V* le savait vers le 26 juin (voir P.S. de la lettre du 26 juin 1762 à Damilaville .

2 Le bruit avait couru vers cette date que Rousseau était à Genève .

 

Écrire un commentaire