Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/08/2017

malheur aux compliments quand ils sont longs !

... Ils sont souvent l'essentiel des notices nécrologiques !

 Il en est de drôles, fausses et anticipées : http://fr.necropedia.org/

 Les morts insolites dans l'Histoire (Antiquité)

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

6 septembre 1762

Mes divins anges, je prends donc la liberté de faire mon compliment à M. le comte de Choiseul 1. Ce compliment est court, mais il part du cœur ; et malheur aux compliments quand ils sont longs ! D’ailleurs ma fluxion ne me permet pas une éloquence bien prolixe. Je joins à mon paquet un Canning-Calas 2 qui me reste . On peut toujours le placer. J’attends avec bien de l’impatience le mémoire instructif de Mariette 3, et la philippique d’Elie. J’espère que cette philippique fera un très grand effet, et qu’elle sera signée d’un grand nombre d’avocats. C’est un point important. Ces témoignages réunis tiennent lieu d’un arrêt, et dirigent celui des juges. Ah  mes anges, que vos louanges seront chantées, quand vous aurez consommé votre bonne action !

Je vous prie de faire mes compliments à frère Berthier (quand vous le verrez) sur sa résurrection, et sur sa place de sous-précepteur 4. Il faut espérer qu’il sera un jour un petit cardinal de Fleury.

Eh bien ! ce Henri IV 5, dont j’espérais tant, n’a pas même réussi à Bagnolet. Lekain m’en avait dit merveilles . Il m’a dit aussi miracle d’Eponime 6. Je n’ai pas grande foi au goût de Lekain.

Les Délices sont aux pieds de mes anges.

V.»

1  Qui envoyait en Angleterre le duc de Nivernais pour négocier la paix ; voir lettre du même jour à Choiseul : http://www.monsieurdevoltaire.com/article-correspondance-annee-1762-partie-25-123225377.html

2 Histoire d’Élisabeth Canning et des Calas ; http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1040690r

3 Ici encore V* et également le 14 septembre 1762 ( voir : http://www.monsieurdevoltaire.com/article-correspondance-annee-1762-partie-25-123225377.html ) , prétend qu'il n'a pas reçu ce document ; répugne-t-il à dire qu'il ne l'apprécie pas ?

4 Il venait d’être nommé sous-précepteur des princes qui furent plus tard Louis XVI et Louis XVIII . A propos de cette nomination, voir John N. Pappas : « Berthier's Journal de Trévoux and the philosophes », 1957 (http://www.worldcat.org/title/studies-on-voltaire-and-the-eighteenth-century-volume-iii/oclc/225741944&referer=brief_results )

5 Le Henri IV ou La partie de chasse, de Collé , jouée chez le duc d'Orléans , à Bagnolet ; voir lettre du 17 avril 1762 à d'Argental : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2017/03/18/2-5922869.html

6 Tragédie de Michel-Paul-Guy de Chabanon de Maugris, représentée le 6 décembre 1762 . Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Paul_Guy_de_Chabanon

et : http://data.bnf.fr/12451123/michel_paul_guy_de_chabanon/

 

Écrire un commentaire