Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/08/2017

Dieu me laisse la grâce de pouvoir, à la fin du mois, venir me réjouir avec vous de la paix que nous allons avoir avec les Anglais

... Et le reste du monde  ?

Image associée

Je suis fan de cette petite fille géniale !

 

 

« A Claude-Philippe Fyot de La Marche

Aux Délices, 8 septembre 1762

Voilà le mois de septembre venu, monsieur, et je voudrais déjà être à La Marche, mais une descente de pairs du royaume et une fluxion sur les yeux et sur les oreilles me retiendront aux Délices probablement jusqu'à la fin du mois . M. le duc de Villars est ici ; nous attendons M. le duc de Richelieu ; Mme Denis et Mlle Corneille répètent leurs rôles, et moi je ne joue que celui de malade . Dieu me laisse la grâce de pouvoir, à la fin du mois, venir me réjouir avec vous de la paix que nous allons avoir avec les Anglais et de celle que probablement votre parlement aura avec le conseil .

Je suis fort content malgré les critiques de l'estampe d'Othon que M. Le Monnier 1 m'envoie . Je vous renouvelle mes remerciements et je vous prie de permettre que j'insère ce petit billet dans ce paquet . Pardonnez à un pauvre homme, moitié sourd, moitié aveugle, s'il vous écrit si laconiquement ; vous savez combien il serait bavard s'il vous disait à quel point il est pénétré pour vous d'attachement et de respect .

V. »

Écrire un commentaire