Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2017

J'ai toujours le bruit d'un moulin dans la tête

... et plus précisément du moulin à paroles Jean-Luc Mélenchon dont les vitupérations agaçantes, et ridicules à force de répétition, font de lui un brasseur de vent, destructeur faute d'être capable de construire, tenancier d'un fonds de commerce d'insatisfaction soigneusement entretenue dans un public qui préfère un roquet qui aboie, prétendu symbole de liberté . Le roquet n'est pas à la hauteur, le président Macron a adopté Némo , et eux ont une belle gueule .

 Résultat de recherche d'images pour "chien macron"

 http://www.purepeople.com/media/le-president-emmanuel-mac...

 

 

« A Théodore Tronchin 1

Dimanche matin [septembre -octobre 1762]

Le sourdaud avise Esculape que M. le duc de Villars l'attend à dîner aujourd’hui dimanche . On enverra un carrosse à mon cher Esculape à l'heure qu'il ordonnera . Je l'ai déjà supplié de vouloir bien me mettre aux pieds de Mme la duchesse d'Anville en qualité de sourdaud qui n'ose et ne peut se montrer . Je lui serai très obligé . J'ai toujours le bruit d'un moulin dans la tête, et les sentiments les plus nets dans le cœur pour mon cher philosophe .

V. »

1 Le manuscrit est daté de la main de l'éditeur « 1756 ? » ; Cayrol place la lettre en septembre-octobre 1757, et Moland entre le 23 et le 25 septembre 1762, précision qui est difficile à justifier (seul le 26 est un dimanche ).

Écrire un commentaire