Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2018

Pourquoi s'est-il brouillé de gaieté de cœur avec tous les siens ?

... Jean -Marie ? Benoit ? Nicolas ? Fanfoué ? Jean-François ? François ? and Co. ? le monde politique est champion pour les divorces et les divisions en groupuscules qui font plaisir à de mini-présidents de mini-sections sans intérêt .

 

 

« A Paul-Claude Moultou

Voici à peu près , monsieur, comme je voudrais finir le petit ouvrage en question ; ensuite, j'en enverrais des exemplaires aux ministres d’État, sur la protection et sur la prudence de qui je puis compter ; à Mme la marquise de Pompadour, à quelques conseillers d’État, et à quelques amis discrets qui pensent comme vous et moi . J'accompagnerais l'envoi d'une lettre circulaire par laquelle je les supplierais de ne laisser lire l'ouvrage qu'à des personnes sages, et d'empêcher que leur exemplaire ne tombât entre les mains d'un libraire .

J'en enverrai un au roi de Prusse, et à quelques princes d'Allemagne, et je les supplierais de se joindre à ceux qui ont secouru la famille Calas, plongée dans l'indigence par l'arrêt absurde et barbare du parlement de Toulouse .

Le reste des exemplaires demeurerait enfermé sous la clef, en attendant le moment favorable de le rendre public . Voyez, monsieur, si ce plan est de votre goût, et ce qu'on doit ajouter et retrancher à la feuille que j'ai l'honneur de vous soumettre .

J'attends avec impatience la lettre de Rousseau à l'archevêque de Paris, mais j'ai bien peur qu'elle ne soit préjudiciable à la cause de la raison . J'ai été extrêmement affligé des inconséquences de votre ami . J'aurais souhaité qu'il eût été le mien . Pourquoi s'est-il brouillé de gaieté de cœur avec tous les siens ?

Dimanche [3 avril 1763]1 .»

1 L'édition Gaberel , suivie de tous les éditeurs, place la lettre en mai . Mais la référence à la lettre de Rousseau « attendue » n'est valable que jusqu'au 13 avril ; V* a eu vent de cet ouvrage le 25 mars (voir lettre du 25 mars 1763 à d'Argental : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2018/03/19/j-aime-encore-mieux-un-sifflet-qu-un-changement-fait-malgre-6035491.html ) . Il ne peut être « impatient » de l'avoir que quelque temps après, et cela est confirmé par la lettre du 6 avril 1763 à Vernes : «  la lettre à Christophe me donne la pépie ») . Le 13 avril 1763 le Traité sur la tolérance est imprimé ; la date du dimanche 3 avril est donc la plus probable, mais il est cependant possible qu'elle soit du dimanche précédent ou suivant . Sur les relations de V*, Moultou et J .-J. Rousseau , voir lettre du 19 mars 1763 à Fusée de Voisenon : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2018/03/15/on-dira-peut-etre-qu-il-faut-attendre-que-le-proces-soit-fin-6034553.html .

Écrire un commentaire