Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2018

je désespère d’en venir à bout

... Déclaration qui bien sûr ne concerne pas le maillot jaune en ce dernier jour de course élyséenne , mais évidemment la foule des voyageurs qui comptent sur la SNCF pour les mener à bon port : very bad trip !

 

Résultat de recherche d'images pour "Mercure attachant ses talonnières pigalle"

Geraint Thomas : préparatif avant la dernière étape des Champs Elysées ...

 

venus.png

... dans l'espoir de la bise de la miss chargée de remettre le maillot jaune 2018

 

 

« A Jean-Baptiste Pigalle

[10 août 1763] 1

Il y a longtemps, monsieur, que j’ai admiré vos chefs-d’œuvre 2, qui décorent un palais du roi de Prusse, et qui devraient embellir la France. La statue dont vous ornez la ville de Reims me paraît digne de vous ; mais je peux vous assurer qu’il vous est beaucoup plus aisé de faire un beau monument, qu’à moi de faire une inscription. La langue française n’entend rien au style lapidaire. Je voudrais dire à la fois quelque chose de flatteur pour le roi et pour la ville de Reims ; je voudrais que cette inscription ne contînt que deux vers ; je voudrais que ces deux vers plussent au roi et aux Champenois ; je désespère d’en venir à bout.

Voyez si vous serez content de ceux-ci :

Peuple fidèle et juste, et digne d’un tel maître,

L’un par l’autre chéri, vous méritez de l’être.

Il me paraît que, du moins, ni le roi ni les Rémois ne doivent se fâcher. Si vous trouvez quelque meilleure inscription, employez-la 3. Je ne suis jaloux de rien ; mais je disputerai à tout le monde le plaisir de sentir tout ce que vous valez.

J’ai l’honneur d’être, avec tous les sentiments que vous méritez, etc.

Voltaire. »



1 La date donnée par Lefèvre n'est qu'une glose d'éditeur, mais elle est exacte . La lettre de Pigalle à laquelle répond V* a été transmise par Thieriot dans une lettre du 30 juillet 1763 : « Le célèbre Pigalle m'a remis la lettre ci-jointe avec le petit dessin de Cochin . Ce grand sculpteur aussi poli et aimable qu'il est habile homme, possède vos ouvrages beaucoup plus que bien des gens de lettres […]. » Elle est datée du 23 juillet et évoque le projet de la statue de Louis XVV destinée à Reims : «  […] Lorsque je fus choisi pour l'exécution de ce monument, j'avais encore l'esprit frappé d’une pensée que j'ai lue autrefois dans vos ouvrages […] Vous y blâmez l'usage […] de mettre autour des monuments de ce genre des esclaves enchaînés, comme si on ne pouvait louer les grands que par les maux dont ils ont accablé l'humanité . »

2 Mercure attachant ses talonnières et Vénus qui donne un message à Mercure, marbres de Pigalle donnés par Louis XV à Frédéric II .

3 De fait, la statue de Louis XV à son inauguration eu août 1765 portait cette inscription : « A Louis XV le meilleur des rois . Par la douceur de son gouvernement a fait le bonheur des peuples . »

 

 

Écrire un commentaire