Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2018

Ces énergumènes, plus intolérants et plus intolérables que les jésuites, voulaient faire regarder l’intérêt de l’argent comme un péché

... Qu'on se rassure [sic], notre monde moderne ne contient plus aucun de ces énergumènes, la race des banquiers et agioteurs les a éradiqués, le dollar est roi, l'argent appelle l'argent inéluctablement, le péché s'il en était encore question , n'est considéré, au pire, que comme véniel par toutes les églises . Tout comme le minerai et le charbon doivent donner de l'acier, l'argent doit produire encore plus d'argent, sans trêve : pour quoi, pour qui ?

 

 

« A Pierre Rousseau, Directeur du

« Journal encyclopédique »

à Bouillon par Paris

1er octobre 1763

Je peux vous assurer, monsieur, que je partage vos peines autant que j’estime votre journal . Il m’a fait tant de plaisir, que depuis un an c’est le seul que je fasse venir, et que j’ai renvoyé tous les autres .

Soyez encore très sûr qu’on a arrêté pendant plus d’un mois tous les imprimés qui venaient de Genève. La lettre d’un homme qui porte votre nom peut en avoir été la cause ; on peut encore avoir eu d’autres raisons. Je me servirai de l’adresse que vous me donnez, dès que j’aurai quelque chose qui pourra convenir à votre greffe.

Il y a un excellent ouvrage qui paraît à Lyon depuis quelques jours, sous le titre d’Avignon : c’est une lettre d’un avocat à l’archevêque de Lyon, concernant la légitimité du prêt à intérêt 1 ; on y confond l’insolence fanatique de quelques pères de l’Oratoire, chargés aujourd’hui de l’éducation de la jeunesse lyonnaise. Ces énergumènes, plus intolérants et plus intolérables que les jésuites, voulaient faire regarder l’intérêt de l’argent comme un péché, et immoler Lyon au jansénisme. Je vais écrire à l’auteur pour l’engager à vous envoyer l’ouvrage par la voie de M. Naudet.

Je ne sais si vous savez que six cents citoyens de Genève ont fait coup sur coup quatre protestations contre le jugement du conseil qui a fait brûler l’Emile de Jean-Jacques ; ils disent qu’un citoyen de Genève est en droit de tourner en ridicule la religion chrétienne tant qu’il veut, et qu’on ne peut le condamner qu’après avoir conféré amiablement avec lui. Cela est assez plaisant dans la ville de Calvin : un temps viendra où il arrivera la même chose dans la ville 2 où l’on prétend que Simon Barjone a été crucifié la tête en bas. »

1 Par Prost de Royer : Lettre à Mgr l'archevêque de Lyon, dans laquelle on traite du prêt à intérêt à Lyon, appelé dépôt de l'argent, 1763, brochure de 93 pages ; V* lui écrit le même jour . La brochure a été attribuée à tort à V* et réimprimée à ce titre dans Les Choses utiles et agréables , 1769, et même au volume IX des Nouveaux mélanges, 1765-1776, imprimés pourtant sous la surveillance de V* . Voir : https://books.google.fr/books?id=5bVMcbz-vGgC&pg=PA21&lpg=PA21&dq=Lettre+%C3%A0+Mgr+l%27archev%C3%AAque+de+Lyon,+dans+laquelle+on+traite+du+pr%C3%AAt+%C3%A0+int%C3%A9r%C3%AAt+%C3%A0+Lyon,+appel%C3%A9+d%C3%A9p%C3%B4t+de+l%27argent&source=bl&ots=-BzXEICewi&sig=7M9U7i3m0VMvxRJ__aHiOHXFjFk&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwir4_zfxdrdAhVNyxoKHd0GCDQQ6AEwAHoECAkQAQ#v=onepage&q=Lettre%20%C3%A0%20Mgr%20l'archev%C3%AAque%20de%20Lyon%2C%20dans%20laquelle%20on%20traite%20du%20pr%C3%AAt%20%C3%A0%20int%C3%A9r%C3%AAt%20%C3%A0%20Lyon%2C%20appel%C3%A9%20d%C3%A9p%C3%B4t%20de%20l'argent&f=false

et : http://data.bnf.fr/12124955/antoine-francois_prost_de_royer/

et  lettre de V* à Prost de Royer : http://www.monsieurdevoltaire.com/2014/07/correspondance-annee-1763-partie-32.html

2 Rome .

Écrire un commentaire