Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2018

Des systèmes établis dans des temps de ténèbres doivent disparaître dans notre siècle ; et vous aurez la gloire d’avoir détruit le plus pernicieux des préjugés

... en envisageant -enfin- une dégressivité de l'indemnité de chômage pour les mieux lotis , Monsieur Edouard Philippe . Pour les mieux lotis seulement ! j'insiste .

Au passage, je peux vous donner le témoignage d'un proche qui a eu à passer par la case chômage, et qui alors s'en trouvait bien, financièrement parlant, n'ayant plus alors les frais de transport  qui grévaient son budget ; le bon côté de la chose est qu'il a pu ainsi reprendre des études complémentaires à sa formation, être diplômé et retrouver un emploi valable . Tout le monde n'est pas toujours apte à faire ce progrès .

 Et pendant ce temps un pourri , maître parmi les pourris, Patrick Balkany se fait voter une augmentation de 56% de son indemnité de maire . Jusqu'à quand va-t-on supporter cet enfoiré , intime de Sarkozy, coupable de blanchiment de fraude fiscale aggravée , corruption passive, blanchiment de corruption et prise illégale d'intérêts, excusez du peu . Et dire que cette engeance s'est reproduit ! https://www.youtube.com/watch?v=vU17tMsWh7Ehttps://www.yo...

 

 

 

« A Antoine Prost de Royer

Au château de Ferney le 1er octobre 1763 1

Je vous remercie, monsieur, du plus court et du meilleur livre qu’on ait écrit depuis longtemps. La raison et l’éloquence l’ont dicté ; on ne peut y répondre que par du fanatisme et du galimatias. Je ne doute pas que votre archevêque 2 ayant, comme vous, beaucoup d’esprit et de lumières, ne soit entièrement de votre avis dans le fond de son cœur. Il est trop bon citoyen pour soutenir une absurdité qui ruinerait l’État. Des systèmes établis dans des temps de ténèbres doivent disparaître dans notre siècle ; et vous aurez la gloire d’avoir détruit le plus pernicieux des préjugés. Il faut avouer que nous avons encore beaucoup de lois absurdes et contradictoires : on les doit à l’esprit monacal, qui a régné trop longtemps. Il est également triste et honteux pour nos tribunaux d’être réduits à éluder ce que sans doute ils voudraient abolir ; mais on trouve la superstition en possession de la maison, on n’ose pas l’en chasser tout d’un coup ; et on se contente d’y loger avec elle.

Ce que vous dites des cinq talents qui devaient en produire cinq autres m’a toujours frappé : mais j’avoue que cet intérêt à cent pour cent m’avait paru un peu trop fort. Cela fait voir qu’il y a bien des choses qu’il ne faut pas prendre au pied de la lettre.

Il est très vrai, monsieur, que MM. Tronchin et Camp me donnent quatre pour cent du peu d’argent qu’ils ont à moi . M. le cardinal de Tencin en tirait cinq  et si M. votre archevêque fait bien, il en tirera autant, attendu qu’au bout de l’année il donnera aux pauvres vingt-et-un mille livres au lieu de vingt mille.

Je crois monsieur que vous ne ferez pas mal d'envoyer un exemplaire de votre ouvrage à M. Rousseau, auteur du Journal encyclopédique à Bouillon . Vous pouvez le lui adresser sous l'enveloppe de M. Naudet, secrétaire de M. de Trudaine, et par dessus, sous celle de M. de Trudaine, conseiller d’État, intendant des Finances en son hôtel à Paris ; il lui parviendra sûrement . J'ai l'honneur d'être monsieur avec toute l'estime que je vous dois votre très humble et très obéissant serviteur .

Voltaire.

Gentilhomme ordinaire de la chambre du roi .

Il serait fort à souhaiter que votre libraire envoyât plusieurs exemplaires à Genève . »

1 Copie par Wagnière limitée aux trois premiers paragraphes ; d'autres copies contemporaines, d'une même main, apparemment littérales, qui pour cette raison ont été suivies . Sur le destinataire de cette lettre, voir Ernest Niepce : « Prost de Royer » dans Revue du Lyonnais, 1874 . L'édition de Kehl est limitée aux 3 premiers paragraphes, et l'édition de Droz limitée au reste de la lettre .

Écrire un commentaire