Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2019

la multitude des détestables est prodigieuse

... Et les résultats des élections européennes ne fait que le confirmer . Les ridicules sont seuls à être capables d'égaler cette foultitude .

Image associée

... et têtes creuses .

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

et à

Jeanne-grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

1er mai 1764, aux Délices

Mes charmants anges, voici vos Roués ; je les ai rajustés comme j’ai pu. Ne me demandez pas un vers de plus, pas un hémistiche ; car je deviens si vieux, si vieux ! si dur, si sec, si stérile, si incapable, qu’il faut avoir pitié de moi. Il faut être possédé du démon pour faire une tragédie ; je n’en connais pas une seule qui n’ait de grands défauts, et la multitude des détestables est prodigieuse.

Faites-moi un plaisir, mes anges  dites-moi habilement si madame la duchesse de Gramont a personnellement du crédit auprès du roi ; j’aurais peut-être besoin qu’elle lui dît un mot ; car, tout Suisse qu’on est, on ne laisse pas de se souvenir de sa patrie . Enfin j’ai besoin de savoir si je peux m’adresser à madame la duchesse de Gramont pour une chose extrêmement aisée à faire. J’ai pardonné aux mânes de madame de Pompadour les prédilections qu’elle avait pour la Sémiramis de Crébillon, pour son Catilina et pour son Triumvirat. Ce sont, sans contredit, les plus impertinents et les plus barbares ouvrages qu’un ennemi du bon sens ait jamais pu faire. Madame de Pompadour me faisait l’honneur de me mettre immédiatement après ce grand homme ; mais, après tout, elle m’avait rendu quelques bons offices, dont je me souviendrai toujours.

On dit que M. de Marigny fait travailler à un superbe mausolée pour Pradon, l’abbé Nadal, et Danchet 1 ; je lui recommande Guillaume Vadé ; car pour moi, qui ne serai pas enseveli en terre sainte 2, je ne prétends pas aux monuments. Dites-moi, je vous prie, ce qu’on fait au tripot, quel nouveau chef-d’œuvre on représente. On dit que la salle est déserte aux comédies, depuis la retraite de Mlle Dangeville . Vous n’avez qu’un acteur tragique . Le tripot me paraît aller mal.

Mes anges, conservez votre santé l’un et l’autre ; que les eaux vous fassent du bien , ayez tout le plaisir que vous pourrez . Cela n’est pas toujours aussi aisé qu’on le pense.

Respect et tendresse.

V. »

1 Au lieu de ces trois noms il faut lire ici celui de Crébillon . Allusion au mausolée que Marigny fait faire pour Crébillon sur commande de Mme de Pompadour ; voir lettre du 16 décembre 1762 à d'Argental : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2017/10/25/je-n-ai-confie-a-personne-qu-a-vous-mes-propositions-politiques-tachez-de-f.html

2 Cette crainte de ne pas avoir une sépulture en terre chrétienne est tout à fait justifiée , comme on le verra à son décès .

Écrire un commentaire