Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2021

Le mieux qu’on puisse faire, en plus d’un genre, est d’attendre le boiteux , et de ne rien croire du tout

... C'est vrai qu'aujourd'hui, on entend tout et son contraire, en particulier à propos du Covid-19 , tout autant qu'à propos de Nicolas Sarkozy and Co, délinquants condamnés qui s'en fichent complètement, leurs fortunes leur permettant de faire jouer à fond tous les recours de la machine judiciaire . Trois ans de prison ! il faut entendre la clameur du choeur des pleureuses politicardes qui certainement ont tout à gagner à soutenir cet ex-président corrupteur/corruptible . Faux jetons !

https://www.facebook.com/Rirechansons/videos/le-vrai-du-f...

Chez Fred Camino

Oui , Pinocchio, tu as menti , et le Fée Bleue ne peut plus rien pour toi ( juste ton avocat en robe noire ).

 

 

« A Marie-Elisabeth de Dompierre de Fontaine, marquise de Florian

A Ferney 8è novembre 1765

Vous croiriez peut-être, ma chère nièce, que je ne vous ai point écrit, et vous auriez tort avec toute l’apparence d’avoir raison, attendu qu’il y a un gros paquet pour vous chez Mme la duchesse d’Anville (depuis quelques jours), qui a la bonté de s’en charger ; elle devait partir demain ; mais toutes les rivières sont débordées, toutes les montagnes sont éboulées, tous les carrosses sont noyés, et personne ne part. Il est même fort douteux que M. Tronchin aille à Paris cet hiver. Je vous mandais que Mme la comtesse d’Harcourt se faisait transporter dans un tiroir, mais il n’en est plus rien.

On disait aussi dans votre grande ville qu’on avait envoyé un courrier à M. Tronchin, et qu’il allait à Fontainebleau ; il n’y a pas un mot de vrai. Il se pourrait bien aussi qu’il ne fût pas vrai que M. de Castillon, avocat général au parlement d’Aix, eût prononcé le discours qu’on débite à Paris sous son nom 1. Le mieux qu’on puisse faire, en plus d’un genre, est d’attendre le boiteux 2, et de ne rien croire du tout . Croyez cependant très-fermement que je vous aime de tout mon cœur, vous, le grand écuyer de Cyrus, et vos deux conseillers. 

Voltaire.»

1 Le Monitoire à publier dans la capitale de la Provence, consiste essentiellement en un long extrait du discours d'ouverture prononcé par Françis-André Le Blanc de Castillon devant le parlement d'Aix le 1er octobre 1765 . Cet extrait fut désavoué lors de l’impression du discours par ordre du parlement de Provence. Malgré le désaveu, on s’obstinait à croire Castillon auteur des phrases mal sonnantes aux oreilles de quelques personnes. Le fait qu'on le débita effectivement à Paris est attesté par la mention qui en est faite dans les Mémoires secrets de Bachaumont en date du 10 octobre 1765 . Voir : https://books.google.fr/books?id=Te_PrLMRlTIC&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false

et voir page 448 : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63368345/f468.image.r=castillon

2 Sur l'expression attendre le boiteux, voir lettre du 6 juillet 1757 à Jean-Robert Tronchin : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2012/11/18/ce-n-est-point-avoir-vaincu-que-de-ne-pas-poursuivre-vivemen.html

Écrire un commentaire