Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2022

S’il arrive un malheur, armez-vous de courage. Il faut s’attendre à tout. -- Est-il donc arrivé ? -- Non, mais ayez un cœur plus grand, plus élevé.

... Cette recommandation, cette prière n'a que très peu de chance d'être exaucée par les candidats aux élections . Heureusement le monde des soignants fait face envers et contre tout .

Exposition "Faire Face" Soignants vs COVID 19 - Raconter en bande dessinée  la pandémie de COVID-19

https://www.hospitalia.fr/Exposition-Faire-Face-Soignants...

 

 

« A Jacques Lacombe

Quai de Conti

à Paris

15è octobre 1766

Je suis très aise, monsieur, que ce ne soit pas vous qui ayez fait des lettres sous le nom de la reine Christine 1. La candeur de votre caractère ne s’accorde pas avec cette petite fraude littéraire. Votre sosie ne vous vaut pas, et il mérite d’être bien battu par Mercure 2. Il est permis de cacher son nom ; mais il ne l’est pas de prendre le nom d’autrui, à moins que ce ne soit celui de Guillaume Vadé. Mon ami, qui cache son nom, vous importune beaucoup. Il se rend enfin à une de mes objections sur ces trois vers du petit monologue de Fulvie, scène iv du quatrième acte :

Vous tomberez, tyrans, vous périrez, perfides !
Vos mains ont trop instruit nos mains au parricides,
Le sang vous abreuva ; votre sang va couler.

En effet, Fulvie ne fait que répéter ce qu’elle a déjà dit . Cela cause de la langueur, et ces moments doivent être vifs et rapides. Voici comme il change tout ce morceau.

Après ce vers qui finit la scène iii du quatrième acte,

Je t’invoque, Brutus, je t’imite ; frappons ;

mettez :

Scène 4è

Fulvie, Julie, Albine.

 

Julie

Il m’échappe, il me fuit. Ô ciel ! m’a-t-il trompée ?
Autel, fatal autel ! Mânes du grand Pompée,
Votre fils devant vous m’a-t-il fait prosterner
Pour trahir mes douleurs et pour m’abandonner !

 

Fulvie

S’il arrive un malheur, armez-vous de courage.
Il faut s’attendre à tout.

 

Julie

Quel horrible langage !
S’il arrive un malheur ! Est-il donc arrivé ?

 

Fulvie

Non, mais ayez un cœur plus grand, plus élevé.

 

Julie

Il l’est, mais il gémit ; vous haïssez, et j’aime.
Je crains tout pour Pompée, et non pas pour moi-même ;
Que fait-il ?

 

Fulvie

Il vous sert. Les flambeaux dans ces lieux
De leur faible clarté ne frappent plus mes yeux,


etc.,

comme dans le manuscrit.

Je vous prie, monsieur, au nom de mon ami et au mien, d’imprimer suivant cette nouvelle leçon, et de faire un carton, si ce morceau a déjà été sous presse. Il faudra observer de changer l’ordre des scènes, car le petit monologue de Fulvie, qui faisait la quatrième scène, étant supprimé, il se trouve que la cinquième scène devient la quatrième, la sixième devient la cinquième, et ainsi du reste.

Vous sentez, combien j’ai d’excuses à vous faire de vous accabler de tant de minuties. Je vous ruine en ports de lettres ; mais vous ennuyer est encore pis. L’amitié sera mon excuse ; je compte sur la vôtre. Ne doutez pas du véritable attachement que je vous ai voué depuis que je suis en commerce avec vous.

V. »

Écrire un commentaire